pictogerbeaud.com

Maladies et ravageurs du verger

Des taches sur une feuille, des fruits qui tombent avant maturité... pas de doute ! Un ravageur ou une maladie sévit ! Voici un petit guide pour reconnaître les plaies principales qui frappent les vergers.

Tableau de synthèse

Trouvez dans le tableau l'arbre fruitier qui vous intéresse, ainsi que la partie malade, et découvrez les maladies ou parasites les plus classiques associés à ces symptômes, ainsi que la façon de s'en prémunir.

Arbre fruitierPartie atteinteMaladie ou ravageur
Pommier Tronc et rameaux Chancre à nectria
  Feuilles Oïdium
    Puceron cendré ou puceron vert
    Tavelure
  Fruit Moniliose
    Carpocapse
Poirier Feuilles Entomosporiose
    Psylle du poirier
Pêcher Feuilles Criblure
Prunier Fleurs Moniliose
  Fruits Hoplocampe
Cerisier Fruits Mouche du cerisier
Framboisier Fleurs et fruits Ver de la framboise

Maladies

Chancre à nectria

Chancre nectrien sur pommierSymptômes : ce sont d'abord des taches brun-rougeâtre qui apparaissent sur des plaies (blessures provoquées par des tailles, le gel ou la grêle, cicatrices foliaires dues à la chute des feuilles...). Puis, la tâche s'agrandit, fonce et se creuse jusqu'à disparition de l'écorce. La cavité formée est bordée par des bourrelets.

Autres victimes : le chancre à nectria est un champignon qui cible couramment les pommiers et les poiriers.

En savoir plus sur les chancres des arbres fruitiers

(retour)

.

Oïdium

Oïdium sur pommierSymptômes : au printemps, les jeunes feuilles se couvrent, sur les deux faces, d'un feutrage blanc, puis se recroquevillent sur elles-mêmes. Les feuilles les plus atteintes sèchent puis tombent. Les boutons floraux peuvent ensuite être gagnés par cet amas farineux.

Autres victimes : groseillier, cassissier, pêcher, poirier, cognassier.

En savoir plus sur l'oïdium

(retour)

Tavelure

Tavelure sur pommeSymptômes : les feuilles se remplissent de petites taches brunes à vert olive, veloutées, au contour diffus. Petit à petit, les taches brunissent, les contours sont plus nets. On note également un léger soulèvement de la surface malade. Les taches peuvent apparaître des deux côtés des feuilles. Les feuilles fortement touchées se déforment et tombent. Après les feuilles, ce sont les fruits qui sont atteints par les tâches qui durcissent avec le temps, formant une croûte brune. Des fissures peuvent s'ouvrir.

Autres victimes : les principaux fruitiers touchés sont les pommiers et les poiriers. Les amandiers peuvent aussi être concernés. 

En savoir plus sur la tavelure

(retour)

Moniliose

Moniliose sur pommeSymptômes sur les pommiers : Des taches rondes et brunes commencent à apparaître et couvrent peu à peu le fruit. Viennent ensuite de petits coussinets (les spores) couleur crème, répartis dans un premier temps en formes concentriques. Le fruit finit par pourrir et forme une momie qui reste attachée au rameau. Les fruits sont particulièrement sensibles lorsqu'ils arrivent à maturité.

Symptômes sur les pruniers : Au début de la floraison, les fleurs malades brunissent et se dessèchent entièrement, tout en restant accrochées aux rameaux. L'extrémité de ces derniers peut être également touché : elle se dessèche et des chancres, avec des écoulements de gomme, se forment. Ensuite, les fruits attrapent eux aussi la moniliose comme pour les pommiers. 

Autres victimes : beaucoup de fruitiers de la famille des rosacées peuvent être touchés par la moniliose : abricotier, cerisier, cognassier, pêcher, poirier, prunier...

En savoir plus sur la moniliose

(retour)

.

Entomosporiose

Entomosporiose Symptômes : on note la présence de petites taches (3 mm environ) plus ou moins rondes, d'abord rosées, puis rouges sur les jeunes feuilles. Les plus vieilles portent des taches bordées de rouge, formant une croute. Elles sont éparpillées ou réunies. Les pétioles et les rameaux sont aussi atteints. Les fruits peuvent aussi être malades et portent alors des taches brunes à bord rouge. Le coing est particulièrement sensible.

Autres victimes : cognassier, noyer.

En savoir plus sur l'entomosporiose

(retour)

.

Criblure (maladie criblée - Coryneum)

Début de criblure sur cerisierSymptômes : des taches rouges sont présentes sur le limbe, le long de la nervure centrale. En se desséchant, elles se perforent (criblure). Si l'attaque est virulente, la maladie peut s'étendre aux rameaux, aux fleurs (qui se dessèchent) puis aux fruits. Fleurs, feuilles et fruits atteints finissent par tomber. Sur les rameaux, des chancres suintant (gomme) se forment.

Autres victimes : cette maladie est courante chez les arbres fruitiers à noyaux, comme le prunier, l'abricotier, l'amandier ou le cerisier.

En savoir plus sur la criblure

(retour)

Ravageurs

Puceron cendré ou puceron vert

Pucerons cendrés du pommierSymptômes : les feuilles se gaufrent, s'enroulent puis jaunissent. Lors des fortes attaques, le développement des pousses peut s'interrompre et les rameaux se déformer. Les fruits restent petits, nombreux et peuvent être, également, atteints par des déformations (bosses). Il arrive, régulièrement, qu'une moisissure noire apparaisse : c'est la fumagine. Cette dernière attire les fourmis. La présence des pucerons est visible : ce sont de petits insectes ronds, gris, bruns ou verts, et presque immobiles. 

Autres victimes : nombreux sont les victimes des pucerons. Parmi eux, on trouve l'abricotier, le cerisier, le framboisier, le groseillier, le cassissier, le pêcher, le pommier, le prunier. 

Lire aussi :

(retour)

.

Carpocapse

CarpocapseSymptômes : la peau présente des zones rongées (brun rouge) ou piquées, parfois gommeuses, cachant des galeries internes. Les fruits, encore jeunes, tombent prématurément.

Autres victimes : amandier, cognassier, châtaignier, noyer, poirier, prunier.

En savoir plus sur le carpocapse

(retour)

.

Psylle du poirier

Symptômes de l'attaque de psylle : des nécroses apparaissent sur les feuilles piquées par les larves et les adultes. On note également la présence de miellat qui a tendance à les faire flétrir et roussir. La fumagine se développe ensuite. Les feuilles chutent prématurément et la peau de la poire devient rugueuse et sale.

(retour)

.

Hoplocampe

HoplocampeSymptômes : les jeunes fruits présentent un petit trou bien formé. Certains tombent prématurément. D'autres arrivent à maturité, mais portent une cicatrice reconnaissable : elle fait le tour du fruit.

Autres victimes : pommier, poirier.

(retour)

.

Mouche ou ver de la cerise

Ver de la ceriseSymptômes : une tache brune sur le fruit, un minuscule trou proche du pédoncule, des excréments blancs près du trou... la mouche de la cerise a pondu dans le fruit. Attention ! La présence de la larve n'est pas forcément visible au premier coup d'oeil ! Mais le fruit finit par pourrir.

Autres victimes : beaucoup de fruitiers ont « leur » mouche : figuier, framboisier, olivier...

En savoir plus sur le ver de la cerise 

(retour)

.

Ver de la framboise

Ver de la framboiseSymptômes : certains boutons floraux et bourgeons sont grignotés. On ne s'en aperçoit pas forcément à ce moment-là. Mais impossible en revanche de rater les fruits déformés, brunis et durs. À ce stade, la pourriture grise peut s'installer.

(retour)

A lire également : anthracnose, cloque du pêcher, botrytis, feu bactérien, rouille, tordeuse, zeuzère

>> Lire aussi :

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage