pictogerbeaud.com

Les légumes perpétuels

Economiques et sans histoires, les légumes perpétuels cumulent les avantages des plantes vivaces. Ils restent en place d'une année sur l'autre au potager et assurent des récoltes régulières avec un minimum de soins. Découvrez comment les cultiver, et donnez-leur la place qu'ils méritent !

Des légumes qui durent

Le céleri perpétuelLes légumes dits « perpétuels » restent en place dans le potager durant plusieurs années, sans que le jardinier n'ait à intervenir (ou presque !). Pas la peine, donc, d'acheter des plants ou des semences chaque année : voilà une économie qui ne peut laisser le jardinier indifférent (lire aussi : Jardiner sans se ruiner) ! Il existe deux sortes de légumes perpétuels :

Selon les légumes cultivés, le pied produit pendant 5 à 10 ans. Beaucoup de légumes perpétuels sont proches des espèces sauvages ; rustiques, ils résistent bien aux maladies et aux parasites. Mais attention : certains sont tellement peu exigeants qu'une fois installés, ils ont tendance à proliférer un peu trop dans le jardin. Le cas du topinambour est classique mais il y en a d'autres : raifort, livèche, ail des ours...

Une culture simplifiée

ArtichautLes légumes perpétuels sont des plantes relativement simples à cultiver. A condition de soigner leur plantation, et une fois leur reprise assurée, ces légumes assurent des récoltes généreuses chaque année sans intervention importante de la part du jardinier. Tous les travaux de préparation du sol, de semis, de plantation, de repiquage... que le jardinier est habitué à répéter inlassablement pour les autres légumes sont ici obsolètes.

Mais attention, les légumes perpétuels ne sont pas des plantes magiques. Leur culture est facile mais il ne faut pas négliger leurs besoins. Chaque espèce nécessite des conditions de culture adaptées : certaines apprécient par exemple plutôt les sols lourds et humides tandis que d'autres préfèrent les terrains pauvres et secs. Renseignez-vous donc au préalable. Les éventuels amendements, arrosages, tailles ou paillages seront ensuite adaptés au cas par cas. 

Oignon rocambole

Les légumes perpétuels vont rester implantés longtemps au même endroit dans votre jardin. Pour cette raison, deux éléments sont à prendre en compte lors de leur installation :

Pour finir, laissez-leur suffisamment de place pour se développer, et organisez votre jardin en prenant en compte leur développement adulte. Au bout de quelques années, les pieds de la plupart des vivaces s'épuisent. Pensez donc à les diviser pour les renouveler.

Qui sont-ils ?

Pour beaucoup, les légumes perpétuels sont des légumes oubliés, originaux, aux saveurs étonnantes. Voici une liste comprenant les plus rustiques (une vivace peut se comporter en annuelle lorsqu'elle n'est pas cultivée sous un climat qui lui est propice).

Les vivaces

Et aussi : l'ail des ours, l'artichaut, le chénopode Bon-Henri, l'épinard perpétuel (ou oseille-épinard), la ciboule de Saint-Jacques (échalote perpétuelle), la plante-huître, le basilic perpétuel...

Tubercules

Capucine tubéreuseCes légumes ne sont pas perpétuels à proprement parler puisque c'est la racine (tubercule) qui est consommée. Mais ils se multiplient tout seul, en oubliant, par-ci par-là, quelques tubercules lors de la récolte.

Connaissez-vous la capucine tubéreuse ? Elle se cultive et se consomme comme la pommes de terre. Son tubercule est considéré comme l'un des plus fins du potager. Le feuillage volubile a besoin d'être tuteuré, de même qu'il est nécessaire de butter les plants lorsqu'ils atteignent 15 cm de haut. Bonus : les fleurs sont très décoratives.

À tenter également : les crosnes, le raifort, le topinambour, mais aussi, sous un climat tempéré à chaud : les ocas du Pérou, la poire de terre cochet et le souchet comestible.

Annuelles et bisannuelles

AmarantheCertaines annuelles ou bisannuelles se ressèment toutes seules, très facilement et peuvent donc être considérées comme des légumes perpétuels. C'est le cas de l'amarante, l'arroche, la bette, la claytone de Cuba et la tétragone cornue dont on consomme les feuilles et/ou les tiges.

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage