pictogerbeaud.com

Molène

Les cultivars, aux fleurs colorées, nous ont presque fait oublier les molènes sauvages, que l'on trouve sur les bords de nos routes ou dans les prairies. La plupart du temps mises sous les projecteurs pour leurs vertus médicinales, elles n'en restent pas moins de belles fleurs à cultiver.

Le Bouillon blanc

bouillon blancLes molènes sont nombreuses : en effet, le genre Verbascum comprendrait plus de 350 espèces. Ce sont des plantes herbacées généralement bisannuelles, bien que certaines d'entre-elles soient vivaces (mais de courte durée de vie).

Une des espèces de molènes les plus connues est le bouillon blanc, Verbascum thapsus. On le trouve parfois au bord des chemins, sur des sols secs et rocailleux. Sa hampe florale majestueuse attire de suite l'oeil. Les feuilles du bouillon blanc sont épaisses et gaufrées, de forme lancéolée, aux bords plus ou moins dentés. De couleur blanc-verdâtre à grisâtre, elles sont recouvertes d'un duvet très doux au toucher.

Comme beaucoup de Verbascum, les feuilles basales du bouillon blanc forment une grande rosette d'où émerge, au printemps de sa deuxième année, une grande tige dressée, pouvant atteindre 1,50 à 2 mètres de hauteur. Cette tige florale se termine par un solide et dense épis de fleurs jaunes, s'ouvrant les unes après les autres pendant l'été, et faisant le bonheur des abeilles et des nombreux autres insectes pollinisateurs venant les visiter. Les fruits qui leur succèdent sont des capsules globuleuses, également velues, remplies de minuscules graines brunes, promptes à se propager.

Conseils de culture

Verbascum nigrumSi le bouillon blanc est une plante connue depuis longtemps, c'est principalement pour ses vertus thérapeutiques, utilisées pour calmer les inflammations des voies respiratoires. Son port majestueux et ses belles fleurs en font cependant une plante d'ornement originale.

Sa culture est relativement simple. Le bouillon blanc pousse dans tout sol léger et profond. Le semis se fait en pleine terre ou sous châssis froid. Il est possible de procéder à l'automne, pour un repiquage en avril. La floraison intervient alors l'été suivant le repiquage. Vous pouvez aussi semer les minuscules graines en avril. Vous repiquerez  alors les plants en septembre. Patientez l'été de l'année suivante pour profiter de l'étonnante floraison. Afin de maintenir les graines bien collées au sol, nivelez le sol au préalable puis plombez et paillez après le semis. Lors de la plantation définitive, espacez les pieds de 50 à 60 cm.

À la fin de la floraison, coupez les hampes florales sèches.

En pratique

Feuilles des molènesExposition

soleil

Sol

léger, tendance calcaire

Végétation

vivace ou bisannuelle

Floraison

de juin à août

Rusticité

Rusticité : - 15°C

Espèces et variétés 

 

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage