pictogerbeaud.com

Symphorine

La symphorine fait partie de ces arbustes à la fructification décorative qui sont précieux l’automne venu et pendant tout l’hiver quand les feuillages et les floraisons se font rares. Très robuste, elle pousse partout et offre une profusion de jolies baies rondes qui font l’ornement du jardin et aussi le régal des oiseaux.

Un véritable arbres aux perles

Symphorine blancheLa symphorine (principalement Symphoricarpos albus et hybrides) est un arbuste caduc de la famille des Caprifoliacées dont la taille varie entre 80cm et 1,80m. Son port est érigé mais il s’étale aussi   car il  drageonne. Ses rameaux fins et peu ramifiés portent des feuilles ovales vert bleuté. De juin à octobre apparaissent des fleurs roses en forme de clochettes groupées en glomérules. Elles sont peu visibles et sans grand intérêt. Elles donnent en revanche de très beaux fruits blancs nacrés, roses ou même rouges et blancs dont la forme ronde fait penser à des perles. Elles persistent tout l’hiver sur les rameaux nus. Attention, ces baies sont toxiques.

En pratique

Sol

Symphorine rose

La symphorine accepte tous les sols. Elle se satisfait d’une terre ordinaire, même si elle a une préférence pour les terrains calcaires et frais.

Exposition

Elle prospère aussi bien en situation ensoleillée  qu’à mi-ombre.

Résistance et rusticité

Elle est très rustique (jusqu’à -25°C), supporte la pollution et la sécheresse et n’est sujette à aucune maladie.

Entretien

En fin d’hiver, éclaircissez le centre de l’arbuste en supprimant les branches sèches et les rameaux qui s’entrecroisent. Eliminez les fruits momifiés et les nombreux drageons. Une taille plus sévère permet de réduire l’encombrement des sujets cultivés en haie.

Multiplication

On peut prélever des drageons ou faire des boutures à bois sec en hiver.

Quelques cultivars

symphoricarpos albus var laevigatusDeux variétés de symphorine sont particulièrement intéressantes, var. laevigatus à fruits blancs très nombreux et var. ovatus dont les fruits ovoïdes sont plus gros.

Parmi les nombreux hybrides, il faut citer :

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage