pictogerbeaud.com

Orchidée Phalaenopsis : trucs et astuces

Fascinantes et délicates, les orchidées sont aujourd'hui largement répandues dans nos intérieurs. Les phalaenopsis sont les plus abordables et leur culture est à la portée de tous. A condition de prendre en compte leurs besoins... Voici quelques trucs et astuces simples et efficaces pour les garder en bonne santé.

Arrosage de l'orchidée : surveillez les racines

Racines d'orchidéeObservez bien l'aspect et la couleur des racines de votre Phalaenopsis, ce sont de bons indicateurs. Lorsque les racines deviennent grisâtres et ternes, vous pouvez effectuer un arrosage. Si elles sont encore bien vertes et brillantes, alors la plante n'a pas besoin d'eau. 

Egouttez bien les pots

L'excès d'arrosage est la cause d'échec N°1 dans la culture des orchidées, car il provoque un pourrissement des racines. Arrosez abondamment, mais une fois par semaine seulement et surtout, égouttez bien le pot et ne laissez pas d'eau dans la soucoupe. Evitez également de mouiller le cœur du feuillage

Brumisez le feuillage

Brumisation du feuillagePensez à brumiser très régulièrement le feuillage des orchidées à l'aide d'un pulvérisateur (une fois par jour si vous y pensez). Cela participera à entretenir une atmosphère humide autour de vos plantes. Un geste simple et efficace. 

Des plateaux humidifiants

Coupe remplie de billes d'argile sous un phalaenopsis en potDans un plateau, disposez un lit de graviers ou de petites billes d'argile et posez vos potées d'orchidées dessus. Veillez à ce qu'il y ait toujours une fine lame d'eau dans le fond du plateau (les graviers permettent au pot de ne pas baigner dans l'eau). Une technique facile à mettre en œuvre et très utile pour humidifier l'air ambiant. 

Engrais, avec modération

Apport d'engrais à une orchidéeLes orchidées se contentent d'apports limités en éléments minéraux. Vous pouvez utiliser de l'engrais spécial orchidées, mais un engrais organique classique fera très bien l'affaire. Attention cependant au surdosage : il faudra le diluer largement. 

>> Lire : Savoir nourrir les plantes en pot

Nettoyer le feuillage de votre orchidée

Nettoyage du feuillage de l'orchidée phalaenopsis avec un chiffon humideRecouvertes de poussière ou bien tachées par le calcaire de l'eau utilisée pour brumiser, les feuilles doivent être nettoyées. Pour cela, passez simplement un chiffon humide. N'utilisez pas les "lustrants" pour plantes vertes vendus en bombe : ils feraient plus de mal que de bien !

Quand les racines de l'orchidée sont sèches...

Couper les racines sèches de l'orchidéeLes racines qui ont séché seront coupées proprement, en prenant garde de ne pas blesser les parties vivantes de la plante.

Attention au chauffage 

Cheminées, radiateurs, poêles : l'hiver, les sources de chaleur de la maison sont peu appréciées des orchidées. Le chauffage assèche l'air de nos intérieurs. Or, les orchidées aiment les ambiances humides et craignent les coups de chaud. Evitez donc de les installer dans des pièces trop chauffées (le salon par exemple) ou à proximité d'un système de chauffage.

Quartiers d'hiver, quartiers d'été

Orchidée derrière la fenêtreLes Phalaenopis se cultivent en pot. Rien de plus simple donc que de les déplacer au fil des saisons pour leur offrir toujours le meilleur emplacement. Vous pouvez par exemple profiter de vos orchidées dans le salon d'avril à octobre et les envoyer ensuite passer la mauvaise saison dans la salle de bain pour leur éviter d'avoir à supporter l'air sec et chaud des pièces de vie. 

Un repos bien mérité

Accorder à vos orchidées des périodes de repos. Lorsque vous sentez un petit coup de fatigue (la plante est saine, mais sans floraison depuis 3 ou 4 mois), placez votre plante au frais dans une pièce à environ 15°C pendant 3 semaines et réduisez les arrosages. Vous serez récompensé par l'apparition d'une nouvelle hampe florale.

Que faire après la floraison ?

Lorsque les fleurs d'une tige sont toutes fanées, coupez au-dessus d'un 'oeil' pour provoquer une nouvelle floraison. Une tige complètement sèche (souvent après la 2e floraison) pourra être supprimée à la base.

Besoin d'un tuteur ?

Le tuteurage des tiges du phalaenopsis n'est pas obligatoire. Il permet surtout d'équilibrer la plante et d'éviter que le pot ne bascule. En son absence, les tiges retombent gracieusement : cela donne à la plante un aspect plus naturel, et permet de la placer en hauteur.

Rempoter chaque année ?

Inutile de rempoter un phalaenopsis tous les ans. Entreprenez cette opération seulement lorsque les racines se développent largement à l'extérieur du pot, tous les deux ou trois ans environ. Procédez en dehors des périodes de floraison, et pendant l'été.

>> A lire aussi :

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage