pictogerbeaud.com

Oenothère

Les oenothères, qu'elles soient tapissantes ou buissonnantes, annuelles ou vivaces, ont en commun leurs belles et grandes fleurs jaunes, roses ou blanches qui illuminent les massifs, ainsi que leur grande facilité de culture.

Une floraison généreuse et éclatante

OenothereLes oenothères, parfois appelées onagres, représentent plus de 120 espèces assez différentes d’aspect. Les oenothères vivaces forment de petits buissons à port dressé de 60 à 80cm, ou des touffes compactes qui ont tendance à s’étaler et ne dépassent pas 50cm. Les tiges vertes ou rouges (pour Oenothera speciosa) sont très ramifiées et portent des feuilles lancéolées. Les fleurs en coupes larges sont réunies en bouquets au bout des tiges. Contrairement aux espèces annuelles, les fleurs de beaucoup d’espèces vivaces s’ouvrent le jour. Assez éphémères, elles se renouvellent continuellement de juin à octobre.

Exigences de culture

Sol

Oenothera fruticosa

Oenothera fruticosa

Très résistantes à la sécheresse (lire aussi : Des plantes économes en eau), les oenothères poussent en sol ordinaire bien drainé, plutôt sec et pas trop riche, même caillouteux. En terre lourde, ajoutez du sable pour améliorer le drainage.

Exposition

Elles apprécient les expositions très ensoleillées.

Plantation et multiplication

Au printemps ou à l’automne, plantez de jeunes plantes ou divisez les touffes. Vous pouvez aussi récupérer les semis spontanés qui seront nombreux. Intervenez tous les trois ans car sa durée de vie est assez brève. Les espèces annuelles se sèment en place.

Entretien

En fin d’hiver, coupez les tiges mortes ou abîmées.

Rusticité et résistance

L'oenothère est rustique (-25°C) et très robuste. En terrain très humide, la pourriture peut affecter les racines.

Les meilleures espèces et variétés

Oenothera speciosa

Oenothera speciosa

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage