pictogerbeaud.com

De l'exotisme dans vos massifs

Les plantes exotiques ne sont pas toutes réservées aux régions tropicales, beaucoup s'acclimatent dans la plupart des régions de France. En les associant dans un massif, vous apporterez de l’originalité et une note d’exotisme au jardin. En voici une sélection facile à cultiver... Dépaysement garanti.

Feuillages exubérants et fleurs colorées

Cannas - massif exotiqueCertaines espèces subtropicales possèdent un feuillage fourni aux formes très graphiques, large et arrondi (bananier, bananier pourpre, cannas), découpé (palmier, ricin) ou lancéolé (hedychium) qui donne un aspect luxuriant aux massifs. L’exotisme est à son comble quant la floraison se produit en été. Les fleurs, souvent groupées en inflorescences terminales, ont une architecture complexe et des coloris éclatants. Pour créer votre petite jungle, prévoyez suffisamment d’espace (10 à 15m² environ). Placez en fond de massif les végétaux les plus hauts (bananier et palmier), ils serviront d’écrin aux plantes à fleurs (cannas et hedychiums) qui seront plantées devant. Choisissez un emplacement ensoleillé mais abrité du vent. Un sol ordinaire drainé et enrichi de compost convient.

Fond de massif : palmier de Chine, bananier du Japon

Palmier de Chine

En fond de massif : palmier de Chine (Trachycarpus fortunei)Le palmier chanvre ou palmier de Chine (Trachycarpus fortunei) est sans conteste un des palmiers les plus rustiques. Il tolère sans problème –18°C. Ses palmes très larges (jusqu’à 70 cm) et finement découpées ont une forme d’éventail. Son stipe présente une structure de fibres entrecroisées particulièrement décorative. Adulte, il peut atteindre 8 à 10 mètres. Peu exigeant sur la nature du sol, il nécessite juste quelques arrosages dans sa jeunesse. Ensuite, il pousse sans soins particuliers ; il suffit de couper les palmes sèches. Les deux ou trois premières années, il est cependant utile de protéger les palmes et le pied avec des feuilles mortes et un voile d’hivernage.

>> Lire aussi : Palmiers résistants au froid

Bananier

Le bananier, plante emblématique des pays tropicaux, vous séduira à la fois par ses belles feuilles qui font parfois 2 mètres de long et par sa facilité de culture. Le bananier du Japon (Musa basjoo) résiste à –15°C (et à des températures plus basses si vous paillez sa souche en hiver) même si son feuillage disparaît dès –7°C. C’est ce qui explique qu’on le rencontre aussi bien sur le littoral vendéen qu’en Franche-Comté. Il se contente de tous les sols pas trop maigres, aime la chaleur et l’eau qui favorisent sa croissance (jusqu’à 4 mètres de haut).

Le devant de la scène : cannas, hedychiums, ricin

Cannas

Cannas jaunesLes cannas ou balisiers sont appréciés pour leurs fleurs aux couleurs vives jaunes, rouges ou oranges réunies en grappes terminales qui se renouvellent tout l’été. Leur feuillage ample, vert ou pourpre, fait merveille dans les massifs exotiques. Il existe des variétés basses comme ‘Confetti’ (60cm), parfaites pour le premier plan, et d’autres qui peuvent dépasser les 2 mètres comme ‘Ibis’ ou ‘Marabout’. Plantez-les dans une terre enrichie de fumier ou de compost et arrosez régulièrement dès la mi-juin car ils ont besoin d’humidité pour s’étoffer. Dans les régions au climat doux, vous pourrez les laisser en terre en paillant les souches, ils résisteront jusqu'à –10 ou –12°C. Ailleurs, vous les hivernerez en cave comme les dahlias (lire : Hivernage des dahlias).

.

Hedychium

Hedychium coccineumPeu connu sous nos latitudes, l’hedychium, proche parent du gingembre (famille des zingibéracées) est une vivace rhizomateuse originaire du piémont himalayen. Haut de 1,50 à 2 mètres, il se distingue par son beau feuillage rubané vert clair qui reste impeccable pendant toute la saison. D’août à octobre selon le climat, il offre des inflorescences spectaculaires. Chaque fleur possède des bractées et une étamine très saillante. Choisissez Hedychium coccineum ‘Tara’, orange et Hedychium gardnerianum, jaune citron, très faciles à faire fleurir ; ou Hedychium coronarium à fleurs blanches tubulaires parfumées. Ils aiment les expositions chaudes, les sols fertiles et frais. Tout comme les cannas, ils demandent des arrosages suivis pendant toute leur période de végétation. Les tiges sont détruites par le gel mais le rhizome survit jusqu’à –18°C. En novembre, disposez une couche de feuilles mortes et de compost sur une hauteur de 30cm, ce matelas protégera la plante et lui apportera de la matière organique en se décomposant. En région très froide, arrachez les rhizomes.

.

Ricin

Ricin commun - ricinus communisVenu d’Afrique tropicale, le ricin (Ricinus communis) est une plante vivace cultivée comme une annuelle dans les régions tempérées. Ses tiges noueuses et rigides évoquent un peu le bambou ; elles portent de superbes feuilles palmées et dentées de 50 cm de large, vertes ou pourpres selon la variété. Dans de bonnes conditions, l'arbuste peut s’élever à 3 mètres de haut. Ses fruits sphériques hérissés de pointes sont très originaux. Fertilisez avec du compost avant de semer en place puis arrosez régulièrement. Laissez les graines mûres tomber au sol, il se peut que le ricin revienne au printemps suivant (c’est le cas dans mon jardin). Attention, toute la plante, et en particulier les graines, est très toxique.

>> Voir aussi :

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage