pictogerbeaud.com

Fleurs en épis pour massifs de vivaces

De nombreuses vivaces offrent une floraison en épis aux formes et aux couleurs variées. Faciles à cultiver et très décoratives, elles permettent aussi de structurer facilement les massifs. Parmi notre sélection vous trouverez certainement celles qui vous combleront.

Donner de la hauteur

Agastache

Agastache et echinacea

Certaines vivaces sont tout indiquées pour donner une dimension verticale aux massifs où l’étalement des feuillages fait ressortir la perspective horizontale. Leur floraison érigée permet de donner de la hauteur. Elles servent de points de repère visuels autour desquels s’organiseront vos plates-bandes. Les plus grandes joueront à merveille ce rôle, les moins hautes apporteront un peu d’originalité dans les floraisons.

Des épis colorés

Les espèces à développement moyen aux épis de fleurs assez trapus sont adaptées à tous les massifs, même les plus petits où elles feront grand effet. Leurs couleurs très toniques ou très douces permettent de créer de jolis contrastes.

Liatris

Liatris spicata

Cette vivace à souche tubéreuse haute de 60 à 80 cm fleurit dès la fin juin et pendant de longues semaines. Ses épis rose violacé composés de petits capitules ont la particularité de s’épanouir successivement du haut vers le bas. Si vous supprimez les fleurs passées, elle refleurit jusqu’en automne. Elle apprécie les sols plutôt frais.

Cette belle vivace de 60 cm au feuillage vert tendre se distingue en juin-juillet par ses longs épis de fleurs bleues ou roses très élégants. Elle pousse partout et se ressème parfois. Elle se marie parfaitement aux vivaces jaunes comme les coréopsis.

Peu connue, cette bulbeuse de 70 cm de haut se pare en mai-juin de belles corolles étoilées mauves ou bleues, disposées en épis d’une grande élégance. Le camassia aime les terres fraîches.

Tison de Satan

Tison de Satan

A la fois plante d’ornement et plante aromatique, l’agastache (90 cm de haut) a sa place partout, même au potager. Son feuillage découpé est rehaussé par de beaux épis bleu violet ou bleu foncé pour la variété ‘Blue Fortune’. Sa floraison, très longue, s’étend de juin à septembre.

La physostégie (50 à 80 cm de haut) forme une touffe assez compacte et possède une grande longévité. En juillet et en août, elle vous séduira avec ses fleurs aux couleurs tendres (blanches ou roses) groupées en épis serrés qui apporteront de la légèreté parmi les floraisons plus  massives des autres espèces.

Le tison de Satan : voilà une vivace à l’allure assurément exotique. Son feuillage rubané est très graphique et ses fleurs tubulaires rouge corail ou jaunes, réunies en épis denses portés par des tiges nues et dressées sont étonnantes. Elle ne dépasse pas 1 mètre.

De très longues inflorescences

Ces trois espèces, dont la taille est comprise entre 1,20 m et 1,80 m, s’intègreront facilement à tous les jardins au sol pas trop sec.

Delphiniums et rosiers

Delphiniums et rosiers

Ses fleurs en clochettes pendantes regroupées sur une très haute hampe érigée ne manquent pas de grâce. C’est une plante structurante de premier plan. Ses fleurs sont rouges (Digitalis pupurea), blanches (D. alba) ou jaunes (D. lanata et D. grandiflora).

Fleurs indémodables, les delphiniums hybrides (‘Belladona’ ou ‘Pacific’, très vigoureux) sont un grand classique des jardins de curé ou des mixed-borders à l’anglaise. Leurs hampes florales, bleues, roses ou blanches, véritables chandelles de fleurs d’un mètre de long, dominent avec élégance les autres plantes. Ce sont des compagnons de choix pour les rosiers.

Tout est beau dans cette plante majestueuse : son feuillage vernissé et dentelé et ses épis de fleurs munies de bractées épineuses qui lui confèrent une beauté étrange. Si l'acanthe se plaît, elle se ressèmera à l’envi.

Des floraisons impressionnantes

Pour assurer le spectacle, pourquoi ne pas adopter des plantes géantes à la floraison vraiment spectaculaire ?

Aruncus dioicus

Aruncus dioicus

Le cierge d'argent est une grande vivace qui peut s’élever jusqu’à 2,50 m en sol frais et profond ; elle compte sans doute parmi les plantes les plus impressionnantes. Son feuillage est ample et très découpé et ses fleurs, semblables à de grands cierges blanc argent, se balancent doucement au gré du vent pendant tout l’été.

Plante de berge ou de sol frais, la ligulaire est remarquable tant par son superbe feuillage palmé ou lobé que par ses inflorescences allongées, jaunes ou oranges, parfois parfumées. En sol humide, elle peut culminer à plus de 2,50 m.

Eremurus

Eremurus et alstroemeria

Cette vivace aux dimensions imposantes (1,80 m de haut sur 1,50 m de large) encore appelée barbe de bouc fleurit en juin. Ses petites fleurs ivoire sont groupées en épis plumeux et effilés. Elle est magnifique au bord d’une pièce d’eau.

Le lys des steppes (ou lys queue de renard), parfait pour les terres bien drainées, est un géant dont les immenses épis de fleurs orangées, jaunes ou blanches aux étamines saillantes provoquent l’admiration. Ils atteignent souvent 1,80 m mais Eremurus ‘Robustus’ peut dépasser 3 m.

>> Lire aussi :

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage