pictogerbeaud.com

Halloween et la citrouille

La citrouille est le principal symbole de la fête d'Halloween. Creusée et découpée pour former un visage grimaçant, on place en son centre une bougie pour l'éclairer et la rendre effrayante. Retour sur une tradition contestée mais néanmoins très ancienne.

Les origines d'Halloween

Stonehenge - culture celte

Stonehenge

Tout a commencé en Irlande et en Ecosse il y a plus de 2000 ans avec la fête religieuse celtique de Samain. Organisée autour du 31 octobre pour fêter la fin de l'année et le début d'une année nouvelle, elle se déroulait pendant 7 jours, sous l'autorité des druides. A partir du Ve siècle, le christianisme se mêle progressivement aux fêtes druidiques, et au VIIIe siècle l'Eglise catholique romaine remplace la fête de Samain par la Toussaint (« All Hallows » en anglais), fixée au 1er novembre. Les deux fêtes se mélangent, et l'on voit apparaître l'expression « All Hallows Eve » déformée en « Halloween » qui signifie en anglais « le soir de tous les saints » ou « la veille de la Toussaint ».

A partir du milieu du XIXe siècle, et surtout à cause de la Grande famine en Irlande, de nombreux émigrés irlandais arrivent en Amérique du Nord. C'est à compter de cette période que la fête d'Halloween connaît un fort regain d'intérêt, d'abord sur ce continent puis en Europe. Halloween devient alors une fête folklorique païenne et s'impose essentiellement dans la culture des pays anglo-saxons. 

La légende de Jack O’Lantern 

Navet lanterne - Irlande - Début du XXe s. - Museum of country lifeJack O'Lantern est le personnage le plus populaire associé à la fête d'Halloween. Sa légende est née d'un vieux conte irlandais. Avare et ivrogne, Jack tente d'échapper aux tentations du diable de nombreuses fois pendant sa vie et négocie finalement avec lui pour ne jamais aller en enfer. Mais à sa mort, il est rejeté du paradis pour avoir mené une mauvaise vie. Il retourne voir le diable mais celui-ci lui refuse également l'accès aux portes de l'enfer. Condamné alors à errer éternellement entre les deux mondes, dans les ténèbres noires et glacées, il demande une braise comme dernière faveur au diable. Celui-ci accepte et Jack creuse un navet pour y abriter sa braise et s'en servir de lanterne. Depuis ce jour nommé Jack O'Lantern (Jack à la lanterne), il réapparaît chaque année à Halloween, jour de sa mort. 

Une histoire de légumes

A  l'origine donc, le symbole d'Halloween était un navet creusé contenant une bougie en son centre, rappelant l'histoire de Jack O'Lantern. Mais la tradition de la lanterne sculptée s'étend au rutabaga et à la betterave fourragère dans les Iles Britanniques. En Amérique, la citrouille s'impose rapidement comme le légume le mieux adapté pour représenter la fameuse lanterne. Large et facile à creuser, sa couleur orange participe aussi à son succès. Elle est aujourd'hui le symbole d'Halloween, y compris en France où la fête est apparu au cours des années 1990. En effet, à l'initiative de grands groupes commerciaux voulant soutenir la consommation durant cette période creuse entre la rentrée et Noël, Halloween devient rapidement un argument commercial très séduisant pour les enfants. Auparavant, il existait une tradition similaire en Lorraine, la « nuit des betteraves grimaçantes », fêtée également le soir du 31 octobre. Les enfants sont invités à sculpter des têtes grimaçantes dans des betteraves, dont la récolte symbolise la fin des travaux dans les champs. Eclairés à l'aide de bougies, les légumes creusés sont ensuite placés sur les rebords de fenêtres ou dans les rues pour effrayer les passants.

Des racines anciennes au marketing...

Qu'on l'aime ou qu'on la rejette, on ne peut contester les racines européennes de la fête d'Halloween. Il serait regrettable de ne faire de cette tradition qu'un simple argument marketing, alors réapproprions-nous la et au travail, creusons la citrouille !

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage