pictogerbeaud.com

C'est la rentrée, renforcez vos défenses immunitaires!

La rentrée et l'arrivée de l'automne sonnent souvent le retour des rhumes, grippes et autres infections hivernales. Cette année, prenez les devants : stimulez votre système immunitaire pour mieux résister aux virus et bactéries, et si l'infection est déjà là, réagissez ! Vitamine C, échinacée, propolis : des produits naturels pour aborder l'hiver sereinement.

Evitez et corrigez les carences

Acérola

Acérola

Vite, des vitamines !

Une alimentation riche en vitamines est un préalable indispensable à une bonne résistance de l'organisme. Parmi elles, la vitamine C, ou acide ascorbique, a une importance particulière dans le fonctionnement du système immunitaire. Elle permet aux cellules immunitaires d'être plus réceptives en cas d'infection, mais aussi plus mobiles et plus actives. On conseille souvent d'en faire une petite cure en automne, ou d'en prendre à forte dose dès les premiers symptômes de rhume, afin d'enrayer le développement des micro-organismes responsables de la maladie. Choisissez de préférence de la vitamine C d'origine naturelle, plutôt que de synthèse : privilégiez les aliments qui en contiennent naturellement (agrumes, kiwi, fraise, mais aussi de nombreux légumes à consommer de préférence crus : chou-fleur, chou rouge, tomate, poivron...), ou, du côté des compléments alimentaires, songez à l'acérola et à l'argousier, qui affichent des teneurs records en vitamine C.

Cet hiver, le zinc sera votre allié

Les oligo-éléments ne sont pas non plus à négliger : le zinc, par exemple, intervient dans la fonction immunitaire et une carence rend l'organisme plus vulnérable face aux rhumes. Les carences en zinc sont fréquentes : pour les prévenir et les corriger, faites la part belle aux aliments qui en renferment des quantités intéressantes (huîtres et autres fruits de mer, levure de bière, foie de veau, sésame, céréales complètes, légumineuses...) et, au besoin, optez pour des compléments alimentaires qui en contiennent (le zinc est souvent associé à d'autres vitamines et minéraux antioxydants).

Jouez la carte phytothérapie avec l'échinacée

Echinacea purpurea

Echinacea purpurea

Les échinacées (Echinacea purpurea, Echinacea angustifolia...) sont des plantes herbacées originaires d'Amérique du Nord, traditionnellement utilisées par les Indiens d'Amérique pour soigner de nombreux maux. Leurs jolies fleurs, souvent roses, cachent d'étonnantes propriétés : l'échinacée (racines et parties aériennes) présente en effet une action antivirale et antibactérienne, et s'avère efficace sur de nombreux micro-organismes (bactéries mais aussi virus) responsables des rhumes, des états grippaux et des infections des voies respiratoires. L'échinacée offre en outre une légère action anti-inflammatoire.

Une double protection contre les infections

L'échinacée agit de deux manières complémentaires dans la lutte contre les infections :

Comment l'utiliser ?

L'échinacée peut être utilisée toute l'année, mais une cure est particulièrement conseillée à l'automne. On peut aussi la prendre à titre curatif, pour accélérer la guérison. On trouve l'échinacée sous forme de gélules ou de comprimés à avaler avec un verre d'eau, de pastilles à laisser fondre en bouche, de solution hydro-alcoolique (teinture mère), de spray destiné à lutter contre les maux de gorge, ou encore de bonbons... pour les plus gourmands !

A essayer aussi

L'eleuthérocoque (Eleutheroccus senticosus), une plante originaire d'Asie dont la racine est réputée, en médecine traditionnelle, pour ses propriétés immunostimulantes.

Version apithérapie : la propolis

Propolis

Propolis

La propolis est une substance cireuse sécrétée par les abeilles à partir de résines récoltées sur les bourgeons de certains arbres, de cire et de pollen (entre autres !). Elles l'utilisent dans la ruche comme ciment antiseptique, pour colmater les fissures, aseptiser les alvéoles avant la ponte, ou pour embaumer les cadavres des prédateurs et autres petits intrus ayant réussi à s'introduire dans la ruche. La propolis a ainsi des propriétés antibactérienens et antivirales, mais pas seulement : elle stimule également les défenses de l'organisme, en activant les cellules immunitaires chargées de détruire les germes pathogènes et de synthétiser les anticorps. En cas d'infection respiratoire, elle est particulièrement indiquée, sous forme de gomme, de spray, d'extrait liquide, de bonbons...

>> Découvrir aussi : La gelée royale, un complément alimentaire anti-fatigue

L'extrait de pépins de pamplemousse, ou "epp"

Impossible de terminer ce petit tour d'horizon (non exhaustif...) sans dire un mot de l'extrait de pépins de pamplemousse. Ce produit naturel, obtenu à partir de pépins et de pulpe de pamplemousse, est très utilisé comme agent conservateur dans les produits cosmétiques faits maison, mais ses propriétés antibiotiques et antivirales à large spectre sont tout aussi précieuses dans le cadre de la lutte contre certaines maladies infectieuses. On l'achète généralement en flacon, et on le dilue dans une boisson froide. L'epp est à prendre 2 à 3 fois par jour jusqu'à disparition des symptômes (les doses sont variables selon le poids de la personne, entre 6 et 20 gouttes ; se reporter aux conseils d'utilisation du fabricant)... A avoir dès maintenant dans l'armoire à pharmacie familiale !

>> A lire aussi :

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage