pictogerbeaud.com

Hybrides F1 : introduction

Fleurs plus grosses, coloris époustouflants, légumes très productifs ou particulièrement précoces... Les graines et plants commercialisés sous l'appellation "hybrides F1" ont des atouts non négligeables. Mais à quoi correspond cette mention ? Quels inconvénients pour le jardinier ? Quelques notions pour mieux comprendre...

Qu'est-ce qu'un hybride F1 ?

Tomates cerises hybrides F1La plupart des jardiniers en quête de graines ou de plants ont été confrontés à ces variétés de plantes potagères (tomates notamment) ou ornementales dites "hybrides F1". Bon, hybride, d'accord, mais F1?
F1 signifie "fécondation 1" ou "fratrie 1", ou, tout simplement, "génération 1". Cette mention indique que les graines ou les plants correspondent à la première génération issue d'un croisement entre 2 individus (ou 2 populations) de lignées pures, c'est-à-dire "de variétés pures".
Prenons l'exemple d'une plante à fleurs. Le sélectionneur dispose de deux variétés : la variété A est haute et donne des fleurs rouges, et la variété B est naine et donne des fleurs blanches. Il cherche à obtenir une plante naine à fleurs rouges : il va donc croiser les 2 variétés A et B pour obtenir une variété AB présentant ces 2 caractéristiques. Pour cela, il va faire en sorte que les plantes A soient pollinisées par les plantes B : les semences issues de cette hybridation (ou croisement) donneront toutes des plantes naines à fleurs rouges. L'hybride F1 est créé!

.

Les atouts

Des plantes aux caractéristiques intéressantes

Delphinium F1 'New Millenium'

Delphinium F1 'New Millenium'

L'atout le plus évident est donc que ces hybrides F1 présentent des caractéristiques nouvelles, ou cumulent les particularités des deux parents. On obtient donc une nouvelle variété plus intéressante que les variétés parentes, selon certains critères : grosses fleurs, gros fruits, fleurs doubles, coloris originaux, feuillage panaché, excellente productivité...

Des plantes plus précoces et plus vigoureuses

Les hybrides F1 bénéficient également de "l'effet hétérosis". En clair, le brassage de gènes qui résulte du croisement de deux lignées pures est très favorable aux "enfants" de première génération : les hybrides F1 sont généralement plus précoces, moins sensibles aux conditions climatiques (froid, humidité...), plus résistants aux maladies, leur croissance et plus rapide et plus vigoureuse.

.

Une homogénéité parfaite

Champ de tournesolAutre atout, peut-être moins "palpable" pour le jardinier amateur mais qui explique cependant que les hybrides F1 tendent à supplanter les variétés "classiques" en agriculture intensive et en production, à l'échelle industrielle, de légumes, parfois aussi de fruits : l'homogénéité des plantes obtenues. Au sein d'une population d'hybrides F1, tous les individus ont exactement le même patrimoine génétique, et donc le même phénotype, c'est-à-dire, pour simplifier, le même aspect et le même comportement. La population est donc très homogène : leur culture est sans surprise. Un bon exemple en est l'image d'un champ de blé ou de tournesol, où tous les plants ont la même hauteur : pas une tête ne dépasse ! Les légumes, les céréales arrivent à maturité en même temps, ce qui simplifie évidemment la récolte.

Peut-on ressemer les graines issues d'un hybride F1 ?

C'est là une question souvent posée, et à juste titre. Généralement les hybrides F1 ne sont pas stériles : ils donnent des graines capables de germer et de donner de nouveaux plants. Donc, oui, on peut parfaitement ressemer... à ceci près que les plantes issues de ce semis (individus de 2e génération, dits F2) n'auront pas les mêmes caractéristiques que la plante mère : le semis n'est pas fidèle. En effet, à cette 2e génération, les gènes sont à nouveau brassés et on obtient une population hétérogène composée de :

(A noter que dans la réalité, la diversité des phénotypes peut être encore plus importante: cet exemple se veut simplificateur.)

Pour résumer, le semis des graines d'hybrides F1 est tout à fait possible, il donne même lieu à de charmantes surprises, mais pour le jardinier (à fortiori, pour l'agriculteur) qui cherche à retrouver l'aspect de la plante mère, il sera décevant et vécu comme un échec. Conséquence : avec les hybrides F1, pour retrouver saison après saison les mêmes caractéristiques, on est obligé d'acheter des graines F1... Et ceci d'autant plus que le fameux effet hétérosis disparaît à la 2e génération et que les plants sont moins vigoureux, moins résistants, moins précoces que leurs parents. Adieu la récupération de graines au jardin !

>> A lire aussi : Hybrides F1 et création variétale classique, quelle différence ?

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage