pictogerbeaud.com

Chayote

Qu'on le nomme chayote, christophine ou chouchou, cet étonnant légume tropical mérite qu'on l'invite à notre table. Crue, en salade, la chayote se fait croquante ; cuite, en gratin, elle fond dans la bouche... A découvrir !

Un légume qui fleure bon les Iles

ChayoteLa chayote (ou chayotte), également appelée christophine, chouchou ou xuxu, est un légume tropical très cultivé et consommé dans les Iles (Maurice, Réunion ou Guadeloupe, pour ne citer qu'elles). On la trouve également en France, tout au long de l'année, sur les étals des primeurs et des grandes surfaces : vous avez peut-être déjà aperçu cet étrange légume  semblable à une grosse poire (15-20 cm) côtelée, bosselée et boursouflée, à la peau souvent rugueuse, parfois même légèrement hérissée de petits piquants, de couleur verte ou jaune pâle. L'écorce, très dure, cache une chair blanche à vert pâle, ferme, voire croquante, qui entoure un "noyau". La chayote présente une saveur douce, peu prononcée, évoquant à la fois la courgette et la pomme de terre.

Origines

La chayote est le fruit d'une plante vivace, Sechium edule, appartenant à la famille des Cucurbitacées. Elle forme des lianes et s'enroule autour de tous les supports : cette grimpante est pour le moins vigoureuse, et la production d'un seul pied peut atteindre des dizaines de kg. Originaire d'Amérique du Sud (Mexique notamment), la chayote s'est peu à peu répandue dans toutes les zones tropicales de la planète. Méconnue en Europe, on la découvre depuis quelques années dans le commerce, aux côtés des fruits exotiques.

Conseils d'achat et de conservation

Il existe des variétés de chayotes vertes (ce sont les plus courantes sur les étals), d'autres jaune pâle (dites "blanches") : ne vous fiez donc pas à sa couleur pour la choisir, celle-ci n'étant pas un critère de maturité. Quand la chayote est parfaitement mûre (c'est-à-dire prête à germer), elle s'entrouvre à une extrémité, afin de laisser passer la jeune pousse. Ceci dit, vous avez peu de chance d'en trouver dans le commerce à ce stade ultime de maturation. Evitez en tout cas les chayotes dont la peau est meurtrie ou tachée. La chayote se conserve très bien à condition qu'elle soit placée au frais et à l'abri de la lumière, afin d'interrompre le processus germinatif : dans le bac à légumes du réfrigérateur, vous pouvez donc espérer la conserver durant plusieurs semaines.

En cuisine

Ragoût de chayoteLa chayote peut être consommée crue ou cuite. On la pèle avant ou après cuisson ; le coeur devra être de préférence retiré car, bien que comestible, il demeure un peu coriace, même cuit. Crue, râpée, en petits dés ou en fines lamelles, la chayote se déguste en salade ; cuite, elle pourra être poêlée et servie comme légume d'accompagnement. Elle se prête particulièrement bien à la préparation de gratins, de soupes et de veloutés.

.

Dans la chayote, tout est bon !

On consomme le plus souvent le fruit de la plante, c'est-à-dire la chayote proprement dite, mais sachez que sous les tropiques, on se délecte également de sa racine tubéreuse (appelée "patate chouchou" à la Réunion), de ses feuilles ("brèdes chouchou", à cuisiner comme les épinards), et de ses jeunes pousses, apprêtées comme des asperges et appréciées pour la finesse de leur goût.

Plantation et culture

Cultiver cette plante sous nos climats est tout à fait envisageable, avec une récolte à l'automne : lisez notre fiche pratique sur la culture de la chayote.

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage