pictogerbeaud.com

Les galles des plantes

Vous avez peut-être déjà observé d'étranges protubérances sur les plantes, notamment les feuilles ou les rameaux des arbres. Ce sont des galles : comment et pourquoi apparaissent-elles ?

Les galles, d'étranges boursouflures sur les tissus végétaux

Les galles sont des boursouflures, des renflements ou des excroissances anormales, présentes sur les feuilles, les tiges, les bourgeons, les fruits ou les racines des plantes. Lisses ou mousseuses, pointues, allongées, rondes ou en chou-fleur, vertes, brunes ou rougeâtres, il en existe de nombreuses variantes selon leur cause et la plante concernée. Ces étranges protubérances ne manquent pas de surprendre : comment apparaissent-elles ?

Galle en noix du chêne, Andricus kollari
Galle en noix du chêne, Andricus kollari Agrandir l'image

Plus précisément, une galle (cécidie) se définit comme une structure ou un ensemble de cellules produit par une plante, en réaction à la présence d'un organisme parasite ou symbiotique (champignon, virus, bactérie, insecte, acarien...). L'organisme "intrus" sécrète une substance chimique qui modifie le développement des tissus végétaux, avec comme résultat l'apparition de déformations plus ou moins spectaculaires. Une galle est donc comparable à une tumeur, à cette différence près qu'elle est bénigne et reste localisée.

Ce sont souvent des acariens ou des insectes qui sont responsables de ces galles : les adultes viennent pondre leurs oeufs sur les plantes hôtes, et les larves se développent en se nourrissant des tissus végétaux et/ou de la sève de l'hôte, à l'intérieur de la galle qui apparaît.

Coupe d'une galle de chêne : larve de cynips
Coupe d'une galle de chêne : larve de cynipsAgrandir l'image

Dangereuses pour la plante atteinte ?

Les galles ne sont pas dangereuses : elles ne menacent aucunement la vie de la plante hôte. Tout au plus, elles peuvent affaiblir et freiner la croissance des jeunes arbres, lorsqu'elles sont nombreuses, notamment sur les feuilles, en perturbant la photosynthèse.

Galle cornue du tilleul
Galle cornue du tilleulAgrandir l'image

Exemples de galles

Bédégar (galles) sur un églantier
Bédégar (galles) sur un églantierAgrandir l'image

Galles sur chêne : Neuroterus quercusbaccarum et Neuroterus numismalis
Galles sur chêne : Neuroterus quercusbaccarum et Neuroterus numismalisAgrandir l'image

Galle en casque de lancier (Andricus dentimitratus)
Galle en casque de lancier (Andricus dentimitratus)Agrandir l'image

Des galles à plusieurs visages

Selon l'organe végétal concerné ou le stade de l'organisme parasite, la galle peut prendre des formes différentes. Ainsi en est-il des galles causées par Neuroterus quercusbaccarum, un petit hyménoptère de type guêpe : sur les inflorescences mâles de chêne, elles ressemblent à des groseilles (génération sexuée), tandis que sur les feuilles, elles ont une forme de lentille (génération asexuée).

Galles sur inflorescences mâles de chêne
Galles sur inflorescences mâles de chêneAgrandir l'image

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage