pictogerbeaud.com

Plantes fossiles : qui sont ces végétaux préhistoriques ?

On entend souvent parler de plantes fossiles ou préhistoriques : ginkgo, fougères, autant de végétaux qui sont réputés avoir "connu" l'époque des dinosaures. Qui sont donc ces étranges plantes primitives, dites panchroniques ?

Fossiles vivants ou espèce panchronique ?

Plante fossile, fossile vivant : ces expressions sont des abus de langage, mais il y a du vrai derrière tout ça ! Bien qu'assez parlantes, elles sont mal choisies, et même fausses d'un point de vue scientifique : on parle plutôt d'espèce panchronique, ou encore d'espèce relicte.

Une espèce panchronique se définit comme un organisme (végétal ou animal) qui présente une forte ressemblance morphologique avec des espèces disparues et connues à l'état fossile. Ce sont donc des espèces qui ont assez peu évolué à travers les âges, et dont l'aspect actuel ressemble beaucoup à ce qu'il était -ou à celui de leurs ancêtres- il y a des centaines de millions d'années.

Araucaria angustifolia
Araucaria angustifoliaAgrandir l'image

Des algues bleues à aujourd'hui : 3,8 milliards d'années d'évolution

Pour mieux planter le décor, revenons rapidement sur l'évolution des végétaux. La Terre existe depuis 4,5 milliards d'années. Les premières formes de vie sur terre étaient des bactéries, structures unicellulaires apparues il y a 3,8 milliards d'années, puis les algues bleues, il y a 3 milliards d'années.

Vers 430 millions d'années avant notre ère, se développent les plantes à spores (lire : Comment se reproduisent les plantes sans fleurs ?) : mousses, lichens, hépatiques, champignons, selaginelles, lycopodes... Puis, vers -250 millions d'années, apparaissent les premiers gymnospermes : nombreux conifères aujourd'hui disparus, cycas, ginkgo, mais aussi araucaria, podocarpus... Il faut attendre -150 millions d'années pour l'apparition puis l'énorme diversification des angiospermes, aboutissant à la flore que l'on connaît aujourd'hui.

Cyca revoluta
Cyca revolutaAgrandir l'image

Des plantes qui ont traversé les âges

Conifères préhistoriques

Parmi les groupes de végétaux apparus il y a des centaines de millions d'années et dont on peut observer des espèces vivant encore aujourd'hui, quasiment identiques à ce qu'elles étaient alors, citons d'abord l'un des plus connus le fameux Ginkgo biloba. Ce conifère (car c'en est un) est l'un des premiers arbres apparu sur terre, 40 millions d'années avant les dinosaures.

Vers la même époque existait aussi déjà le Metasequoia glyptostroboides, un conifère caduc que l'on a découvert en Chine en 1943. Cette espèce a failli s'éteindre et fait désormais l'objet d'une protection.

Autre conifère dont on a retrouvé des fossiles datant de 230 millions d'années : Sciadopitys verticillata, ou pin parasol du Japon, relativement courant comme arbre d'ornement, mais dont on ignore souvent qu'il s'agit d'une espèce panchronique !

Enfin, l'araucaria appartient lui aussi à une famille très ancienne, celle des Araucariacées, et c'est vrai que ce conifère a une allure très particulière ; on l'imagine très bien en plein Jurassique.

Sciadopitys verticillata
Sciadopitys verticillataAgrandir l'image

Fougères et prêles

Les fougères, dont il existe aujourd'hui encore 13.000 espèces, sont elles aussi très représentatives des temps préhistoriques : les fougères arborescentes, que l'on rencontre encore aujourd'hui, en sont sans doute l'un des meilleurs exemples. Les fougères peuplaient la terre dès le Carbonifère, à une époque où les dinosaures n'existaient pas encore. Certaines pouvaient atteindre 30 ou 40 mètres de hauteur.

Les prêles étaient également largement répandues. La famille des Equisetacées était très diversifiée au Dévonien ; le genre Equisetum en est aujourd'hui le seul survivant. Si nos petites prêles ont conservé une allure très particulière, assez archaïque, elles ont en revanche perdu les dimensions impressionnantes qu'avaient leurs antiques cousines !

Fougère arborescente - Dicksonia antarctica
Fougère arborescente - Dicksonia antarcticaAgrandir l'image

Cycas et autres curiosités primitives

Les Cycas sont les derniers représentants d'un ordre de gymnospermes (les Cycadales), autrefois très diversifié et apparu au Carbonifère, comme les fougères. On en encontre aujourd'hui encore une centaine d'espèces, réparties dans la plupart des zones tropicales et subtropicales de la planète, toutes menacées et, à ce titre, protégées. La plus connue est Cyca revoluta, très cultivée et appréciée pour son allure primitive, à mi-chemin entre fougère arborescente et palmier.

Pour terminer, un autre Gymnopserme qui vivait à la même époque, véritable curiosité botanique : Welwitschia mirabilis, dernier représentant d'une famille quasiment éteinte. Cette plante, dont les surprenantes feuilles croissent indéfiniment, peut vivre 1000 ou 2000 ans et se rencontre uniquement dans le désert de Namibie.

Un patrimoine à protéger

Au-delà de l'aspect "curiosité botanique", les espèces panchroniques ont une réelle valeur patrimoniale, et en tant qu'uniques représentantes de vastes familles aujourd'hui quasiment disparues, leur conservation représente un véritable enjeu scientifique.

>> Lire aussi : Plantes de tous les records

Welwitschia mirabilis
Welwitschia mirabilisAgrandir l'image

http://www.gerbeaud.com
La passion du jardinage