Les murs végétalisés

Le 29 novembre 2016 par Clémentine Desfemmes

Les murs végétalisés sont à la mode depuis une quinzaine d'années. Souvent en extérieur mais pas uniquement, petits ou monumentaux, ces surfaces verticales couvertes de végétation sont devenues courantes. Comment les plantes peuvent-elles vivre à la verticale ? Quel est l'intérêt de ces structures ?

Qu'est-ce qu'un mur végétalisé, quels atouts ?

Un mur végétalisé, c'est une surface verticale sur laquelle on cultive des plantes. Dans le jargon des architectes, on appelle cela une PCVV, pour "paroi complexe végétalisée verticale" (le toit végétalisé étant quant à lui une PCVH ; H pour horizontale). Le mur végétalisé offre plusieurs intérêts :

Mur végétalisé
Mur végétaliséAgrandir l'image

  • Esthétique : un mur végétalisé, c'est toujours plus agréable à l'oeil qu'une façade minérale, surtout si elle est disgracieuse ;
  • Ecologique : en ville, les murs végétalisés permettent de créer des ilôts de verdure propices à accueillir la biodiversité ;
  • Phonique et thermique : une surface végétale emmagasine moins la chaleur qu'un mur nu, et permet en outre de "casser" les sons. Il rafraîchit donc l'ambiance et atténue le bruit : utile en ville !
  • Pratique : lorsque l'on manque de place, les murs végétalisés, comme toutes les astuces pour jardiner à la verticale, sont précieux pour jardiner sans jardin !

Le mur végétal peut être utilisé en extérieur, ou bien en intérieur comme élément de décoration (à la manière d'un tableau végétalisé).

Des murs végétaux pour rétablir les couloirs écologiques

Les murs végétaux s'intègrent, dans une certaine mesure, dans les "trames vertes et bleues" : ils contribuent à la préservation des corridors écologiques qui permettent à la faune et à la flore sauvages de se déplacer d'un habitat à un autre. Avec les terrasses et toitures végétalisées et les clôtures végétales, les murs végétalisés font partie de la 15e cible HQE.

Façade végétalisée du musée du Quai Branly, Paris
Façade végétalisée du musée du Quai Branly, ParisAgrandir l'image

Comment sont plantés les végétaux sur un mur végétalisé ?

Culture hydroponique

De même que pour la culture maraîchère hors-sol ou le "kitchen gardening", certains murs végétaux font appel aux techniques de culture hydroponique : les plantes sont cultivées sur un substrat inerte (sphaigne, nappe horticole, feutre, billes d'argile, fibre de coco, pouzzolane...), qui sert uniquement d'ancrage aux racines. Une solution nutritive irrigue ce support, apportant ainsi aux racines l'eau et les nutriments nécessaires.

La solution nutritive ruissèle depuis le haut du mur végétalisé, une fois arrivée en bas, elle s'accumule dans des bacs de stockage et de récupération ; une pompe et un tuyau lui permettent d'être "remontée" et recyclée.

Mur végétalisé à Mexico
Mur végétalisé à MexicoAgrandir l'image

Culture sur substrat classique (ou presque)

Les végétaux peuvent aussi être plantés dans de petites alvéoles (poches de feutre, modules plastiques...) remplies d'un substrat nutritif, comme on le ferait pour des plantes en pot : terreau, tourbe, compost, etc. Il faut alors prévoir un arrosage programmable au goutte-à-goutte, invisible, à intégrer dans la structure.

Faut-il faire appel à un professionnel du mur végétalisé ?

On peut s'adresser à un professionnel pour l'installation d'un mur végétalisé, notamment si l'on opte pour la culture hydrponique, plus délicate. On peut aussi choisir de le faire soi-même : la culture sur substrat classique est alors plus indiquée (les techniques ayant considérablement évolué ces dernières années, on trouve aujourd'hui des modules en plastique faciles à poser et à assembler, avec système d'irrigation intégré).

Mur végétalisé : plantation en alvéoles
Mur végétalisé : plantation en alvéolesAgrandir l'image

Quelles plantes pour un mur végétalisé ?

Pour pouvoir pousser sur une surface verticale, les plantes doivent savoir se contenter d'un volume de substrat réduit, et avoir bien sûr un port compact ou, au moins, de faibles dimensions. Les plantes épiphytes (qui vivent sur d'autres plantes) et les plantes saxicoles ou rupicoles (qui vivent sur les rochers) sont naturellement adaptées à ce mode de culture.

Mur végétalisé du musée du Quai Branly, Paris
Mur végétalisé du musée du Quai Branly, ParisAgrandir l'image

Plantes pour murs végétalisés d'extérieur

En extérieur, choisissez des vivaces pour ne pas avoir à les remplacer chaque année, et tenez bien compte de l'exposition que vous leur proposerez (plein soleil, ombre, mi-ombre ?), ainsi que du climat de votre région (sur un mur, dans très peu de substrat, les plantes sont plus sensibles au froid et au vent : méfiance avec les plantes frileuses). Regardez du côté des plantes de mur (certaines sont fleuries), des fougères, des mousses, des petites graminées, des couvre-sol à système racinaire peu développé (helxine, Dichondra repens, Leptinella, Satureja douglasii, sagine, saxifrages, scleranthus...), mais aussi des plantes basses à feuillage décoratif comme les carex, les heuchères, les hosta, les lamiers... On peut aussi planter des aromatiques, pour joindre l'utile à l'agréable !

>> Lire aussi : Plantes de mur, plantes saxicoles

Mur végétalisé en intérieur, composé de fougères
Mur végétalisé en intérieur, composé de fougèresAgrandir l'image

Plantes pour murs végétalisés d'intérieur

En intérieur, on choisira bien entendu des plantes d'intérieur à adapter en fonction de la luminosité : fittonia, chlorophytum, pothos, fougères d'intérieur, Ficus pumila, misère, spathiphyllum, bégonia rex, calathea...

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 0

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Les murs végétalisés

Questions / réponses

Les dernières questions posées par les jardiniers sur Gerbeaud.com :

Voir tout Poser une question