La mosaïculture

Le 8 mars 2015 par Clémentine Desfemmes

Au jardin ou au balcon, la diversité des couleurs et des textures des feuillages permet de créer de beaux contrastes. La mosaïculture pousse à l'extrême cet art de la composition végétale : les plantes permettent de dessiner des motifs et même d'habiller des sculptures. Des idées à explorer pour vos parterres estivaux !

La mosaïculture, une nouvelle mode ?

La mosaïculture, c'est l'art de créer des motifs ou des sculptures en se servant d'une multitude de plantes, comme autant d'éléments d'une mosaïque. Les oeuvres les plus monumentales peuvent être composées de dizaines de milliers de plants ! Plus l'oeuvre est grande, plus il faut prendre du recul (ou de l'altitude) pour profiter au mieux du spectacle offert.

En France, la mosaïculture, en tout cas celle en 3D, est un phénomène assez récent : voilà seulement quelques années que cette pratique se développe dans notre pays, alors qu'outre-Atlantique, et notamment au Canada, elle est très populaire. Chez nous, on peut admirer des créations en mosaïculture dans des parcs et jardins publics, ou dans le cadre d'expositions-ventes, de jardins éphémères et de salons dédiés aux végétaux, ou encore sur les ronds-points ou dans les parterres urbains. La reproduction de blasons de ville en mosaïculture est un exemple de la mise en pratique de cet art floral.

Blason de la ville de Rouen en mosaïculture
Blason de la ville de Rouen en mosaïcultureAgrandir l'image

La mosaïculture est directement inspirée des parterres de broderie tant appréciés dans les jardins à la française entre le XVIe et la fin du XVIIIe siècle, avant que la mode des jardins anglais ne les fasse tomber en désuétude. Les jardiniers utilisaient alors des haies basses de buis taillé, des plantes aromatiques et des fleurs pour créer de véritables broderies végétales, formées de grands motifs plus ou moins géométriques mais toujours très strictement dessinés, semblables à ceux que l'on pouvait admirer sur les tapisseries, les ornements architecturaux et les vêtements.

La mosaïculture permet davantage de fantaisie que ces parterres classiques : aujourd'hui, les jardiniers créent de véritables tableaux végétaux (dessins, motifs, texte...) ou des oeuvres figuratives en 3D. La seule limite à la créativité de l'artiste réside surtout dans les contraintes techniques : dessiner ou orner avec des plantes vivantes (et qui doivent le rester !), c'est un peu plus compliqué qu'avec de la peinture...

Parterre de borderie (Palais de la Berbie)
Parterre de borderie (Palais de la Berbie)Agrandir l'image

Plantes les plus couramment utilisées en mosaïculture

Toutes les plantes ne se prêtent pas à la mosaïculture. Pour une composition durable, il faut notamment :

  • des plantes plutôt basses et de port compact, ou en tout cas de croissance lente et homogène ;
  • des plantes adaptées au climat du site et à l'exposition (plantes rustiques ou non, pour le plein soleil ou l'ombre...) ;
  • des plantes nécessitant peu d'entretien (pas de fleurs fanées à supprimer, pas ou peu de taille...) ;
  • pour les créations en volume, des plantes capables de pousser dans un volume de substrat réduit et peu gourmandes en eau (un système d'arrosage goutte-à-goutte est généralement nécessaire) ;
  • des plantes intéressantes pour la couleur de leurs fleurs ou de leur feuillage, ou pour la texture de leurs feuilles, l'objectif étant de pouvoir créer des contrastes ;
  • des plantes vivaces à feuillage persistant si l'on désire conserver la composition durant plusieurs années, et en tout cas des plantes dont la floraison dure plusieurs mois si l'on souhaite créer un parterre estival...
Oeuvre monumentale en mosaïculture 3D
Oeuvre monumentale en mosaïculture 3DAgrandir l'image

En fonction de l'effet désiré, on peut utiliser, entre autres :

>> Piochez d'autres idées de plantes dans nos fiches dédiées aux plantes à feuillages colorés : feuillages rouges, feuillages dorés, feuillages sombres, feuillages bleutés, feuillages argentés...

Détail d'un parterre en mosaïculture
Détail d'un parterre en mosaïcultureAgrandir l'image

Mosaïculture en 2D, en 3D : je me lance !

Un parterre simple en mosaïculture

L'envie vous démange de tenter l'aventure ? Lancez-vous ! Vous pouvez commencer par un motif simple, facile à réaliser dans un petit parterre. Réfléchissez d'abord à ce que vous souhaitez représenter, et faites-en un dessin sur papier. Pour le choix des végétaux destinés à dessiner les contours et remplir les zones de couleur, vous pouvez vous inspirer du choix proposé en jardinerie ou dans les catalogues de vente par correspondance, ou de nos fiches pratiques (thèmes : Feuillages remarquables et Autour d'une couleur).

Ensuite, choisissez votre emplacement au jardin (une surface légèrement inclinée mettra mieux en valeur la composition : c'est le moment de relooker vos talus !), préparez le sol et réalisez une ébauche de votre dessin avec du plâtre ou du sable, avant de planter (attendez que les dernières gelées soient passées si vous avez choisi des plantes plutôt frileuses). N'hésitez pas à planter serré.

Vous pouvez également associer aux plantes des paillis minéraux (ardoise pilée, pouzzolane, gravier blanc...) ou organiques, utiles pour obtenir des zones de couleur uniforme ou pour réaliser des tracés fins, et qui auront également l'avantage de maintenir le sol frais en été tout en ralentissant la pousse des mauvaises herbes.

Parterre en mosaïculture
Parterre en mosaïcultureAgrandir l'image

Mosaïculture en 3D : sculptures horticoles

Pour les créations en 3D, les choses sont évidemment plus compliquées. Voici, sans rentrer dans les détails, comment procéder. Il faut commencer par créer une armature destinée à supporter les végétaux (grillage à poule fixé sur des arceaux métalliques, des poteaux... choisissez des éléments robustes, car l'ensemble formé par le terreau mouillé et les plantes est très lourd), à laquelle on donnera approximativement la forme souhaitée.

On installe ensuite sur ce squelette une couche suffisante de substrat (8 cm d'épaisseur au minimum) posé sur du feutre géotextile compartimenté en poches pour éviter l'affaissement de l'ensemble et maintenu en place, pour les surfaces verticales ou très pentues, par une seconde épaisseur de grillage. Reste ensuite à planter en creusant des trous dans l'armature. Pas impossible à réaliser, mais plus compliqué à obtenir qu'un topiaire figuratif, et moins durable.

Mosaïculture 3D : utilisation de grillage
Mosaïculture 3D : utilisation de grillageAgrandir l'image

Durabilité des compositions

Selon les plantes choisies (rusticité, perennité, persistance du feuillage, durabilité de la floraison...), l'épaisseur et la richesse du substrat et la durabilité des matériaux servant à l'armature (pour les créations en 3D), les créations en mosaïculture peuvent durer entre quelques semaines et plusieurs années. Le plus souvent, elles sont conçues pour rester belles toute une saison, et sont renouvelées l'année suivante. Les compositions éphémères ont l'atout de la nouveauté !

>> Voir le diaporama : Mosaïculture et sculptures végétales

Ne confondons pas topiaire et mosaïculture 3D !

Un topiaire est composé d'un (ou plusieurs) arbre ou arbuste taillé de manière à lui donner une forme géométrique ou figurative, le végétal s'enracinant dans le sol (pleine terre ou pot), et que l'on aide éventuellement à prendre une certaine forme en guidant ses branches autour d'une armature. Dans le cas de la mosaïculture en 3D, les plantes (généralement herbacées) sont très nombreuses (d'où l'effet mosaïque) et s'enracinent dans un substrat qui recouvre un support servant d'armature à la sculpture horticole.

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 0

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
La mosaïculture

Questions / réponses

Les dernières questions posées par les jardiniers sur Gerbeaud.com :

Voir tout Poser une question