Le langage des fleurs

Le 26 avril 2010 par Clémentine Desfemmes

Le message porté par un bouquet de roses rouges n'a de secret pour personne, chacun l'interprète comme une déclaration d'amour. Mais chaque fleur a sa symbolique, et le langage des fleurs, très utilisé jadis pour exprimer des sentiments, est une jolie tradition qu'il serait bien dommage d'oublier.

Un bouquet chargé de sens

Bouquet de tulipesEn bouquet ou en pot, on offre des fleurs en de nombreuses occasions : remerciements, déclaration d’amour, marque d’affection, de sympathie ou de réconfort, anniversaire, naissance, baptême, Saint Valentin, fête des mères, fiançailles, mariage, funérailles… Les fleurs font la joie de celui ou celle qui les reçoit, et elles n’ont pas leur pareil pour décorer avec raffinement toutes les pièces de la maison. Elles peuvent aussi être porteuses d’un message : ainsi, selon lesfleurs que vous choisissez d’offrir, le destinataire pourra attribuer une signification à votre geste... Connaître le langage des fleurs peut, dans certains cas, éviter de commettre un impair !

D'une manière générale, les fleurs sont un symbole universel de vie, de jeunesse, de beauté et de joie, mais la signification de chacune varie selon les époques et les cultures. Espèce, couleur, parfum, stade de floraison, chaque fleur correspond à une émotion ou un sentiment, selon un code qui définit le langage des fleurs.

La fleur : une symbolique variable selon les cultures

Dans la symbolique chrétienne, la fleur exprime la joie simple ressentie par chacun devant la beauté de la nature, elle représente aussi ce qui est agréable à Dieu. La rose rouge évoque l’amour divin et rappelle la plaie du Christ, la rose blanche et le lys symbolisent la Vierge, la pureté et la perfection, l’ancolie marque la présence du Saint-Esprit, l’iris exprime la douleur et l’œillet est la fleur du Christ.

Selon la culture taoïste, la fleur reine est le lotus : en s’épanouissant au lever du jour et en se refermant le soir venu, il matérialise la présence du Dieu du Soleil. Pour les bouddhistes, le lotus symbolise la connaissance qui mène aux réincarnations, et il est étroitement lié à la pureté, à la vertu et à l’immortalité.

La culture aztèque, qui a marqué les peuples d’Amérique du Sud, accorde plusieurs significations à la fleur : elle incarne le bon goût et la beauté, mais aussi la fécondité et la sexualité. La fleur à 4 pétales est la fleur solaire, matérialisant le centre du monde et réunissant la divinité, le ciel, l’espace et le temps.

Histoire du langage des fleurs

En Europe, offrir des fleurs est un geste chargé de sens depuis de nombreux siècles. Au Moyen Age, déjà, la coutume voulait que l’on offre un « may » à sa belle, c’est-à-dire un branchage fleuri, le jour du 1er mai. La signification en était différente selon la couleur et l'espèce choisie.

Mais la codification du langage des fleurs et son utilisation pour transmettre un message précis nous viennent vraisemblablement de Perse. On attribue à Lady Mary Wortley Montagu, aristocrate anglaise et épouse de l’ambassadeur anglais à Constantinople (Istanbul), la diffusion de cette pratique en Europe. Ayant vécu en Turquie entre 1716 et 1718, elle aurait découvert dans le harem du sultan un ingénieux mode d’expression « florale ». Les femmes des harems utilisaient ainsi les fleurs pour transmettre un message, souvent amoureux, mais parfois aussi un reproche, une plainte, une marque d’amitié ou un souhait de rendez-vous, selon un code très complexe.

Le langage des fleurs fut ensuite repris en Europe pour nourrir les intrigues amoureuses, notamment à l’époque romantique, avec la publication de plusieurs « dictionnaires » et autres petits guides de conversation florale. Parmi les plus connus, celui de Charlotte Delatour, « Le langage des fleurs », connu un vif succès tout au long du XIXeme siècle, avec 26 éditions entre 1819 et 1876.  Celui de G.W. Gessmann, publié en 1899, fut également une référence.

Notions de base

Les interprétations peuvent varier légèrement selon les codes, mais le sens attribué à chaque fleur reste sensiblement le même. La couleur, d’abord, a son importance : d’une manière générale, des coloris pâles correspondent à des sentiments légers et discrets, les couleurs vives traduisent la force de l’émotion et les tons plus sombres sont empreints de tristesse.

Le nombre de fleurs composant un bouquet est également chargé de sens : ainsi, pour les roses, la politesse veut qu’en dessous de 10 fleurs, leur nombre soit impair ; 12 roses sont de rigueur pour des remerciements ; 24 roses sont un signe de galanterie ; et un bouquet de 36 roses est une parfaite déclaration d’amour. Autrefois, le nombre de glaïeuls placés au centre d'un bouquet pouvait même déterminer l’heure d’un rendez-vous galant.

La symbolique de quelques fleurs courantes

En attendant une fiche plus complète (à suivre), voici quelques-unes des fleurs les plus fréquemment offertes, en bouquets ou en pots :

  • Amaryllis : fierté ;
  • Anémone : affection, confiance ;
  • Anthémis : rupture ;
  • Azalée : joie d’aimer ;
  • Bégonia : amitié cordiale ;
  • Campanule : gratitude, coquetterie ;
  • Cyclamen : beauté, jalousie ;
  • Giroflée : constance, élégance ;
  • Jasmin : amour, volupté ;
  • Jonquille : désir, mélancolie ;
  • Lilas : émotion, pureté, maternité ;
  • Lys : pureté ;
  • Marguerite : estime, confiance, amour timide ;
  • Mimosa : sensibilité, fragilité ;
  • Muguet : bonheur ;
  • Œillet : ardeur, liberté ;
  • Œillet du poète : admiration ;
  • Œillet d’Inde : séparation ;
  • Orchidée : ferveur, raffinement, mystère ;
  • Pivoine : sincérité ;
  • Rose : passion si elle est rouge, pureté si elle est blanche, jalousie et infidélité si elle est jaune ;
  • Tulipe : déclaration d’amour si elle est rouge, pardon si elle est blanche...

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 2

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Le langage des fleurs

Questions / réponses

Les dernières questions posées par les jardiniers sur Gerbeaud.com :

Voir tout Poser une question

Réactions

Rosesélavy
02/05/2010, à Paris

Répondre

Un peu de douceur dans un monde de... De la fraîcheur, et les parfums de Dame nature au fond des jardins.

Eric12345
27/04/2010, à Baan-sing

Répondre

N\'offrez jamais des fleurs coupé. Ça va vous portez la poisse.