Le débourrement

Le 27 février 2012 par Clémentine Desfemmes

Le débourrement marque la fin de la période de dormance hivernale et, pour beaucoup d'entre nous, il signe l'arrivée du printemps. Les bourgeons éclosent, la nature se réveille... L'hiver est derrière nous ! Le débourrement, c'est donc le développement et l'ouverture des bourgeons. Il concerne les arbres, les arbustes, ou encore la vigne.

Bourgeon dormant, bourgeon quiescent

Les bourgeons connaissent deux périodes distinctes avant leur débourrement :

  • Période de dormance au sens strict : la croissance des bourgeons est physiologiquement impossible (au niveau des écailles, des inhibiteurs de croissance sont sécrétés et stockés), et ceci même si les conditions climatiques sont favorables. Cette dormance ne sera levée qu'après une période de froid prolongée. 
  • Période de quiescence : une fois la dormance levée, le bourgeon devient quiescent. La croissance est physiologiquement possible (les inhibiteurs sont dégradés et peu à peu éliminés), et elle débutera dès que les conditions climatiques seront favorables.
Bourgeon - Début de débourrement
Bourgeon - Début de débourrementAgrandir l'image

Ceci explique que de nombreux arbres et arbustes ont besoin de froid en hiver : même cultivés en pots (bonsaïs, par exemple), il faut les exposer au froid hivernal (extérieur ou serre froide, selon le climat) sous peine de ne jamais assister au fameux débourrement.

Les étapes du débourrement

Au moment du débourrement, les bourgeons s'ouvrent pour laisser apparaître les toutes jeunes feuilles ou les fleurs. Le mot "débourrement" vient simplement du fait que, bien souvent, celles-ci sont recouvertes d'un duvet, ou "bourre", aux premiers stades du processus. Le débourrement (parfois appelé débourrage) se déroule en plusieurs étapes, les stades successifs étant décrits très précisément par la physiologie végétale. Pour faire simple :

  • Stade 1 : gonflement du bourgeon ;
  • Stade 2 : éclatement du bourgeon (les écailles protectrices s'écartent) ;
  • Stade 3 : apparition des ébauches d'organes foliaires et floraux (on distingue des parties vertes) ;
  • Stade 4 : apparition des nervures des feuilles (ou des boutons floraux).
Bourgeon - Fin de débourrement
Bourgeon - Fin de débourrementAgrandir l'image

Qu'est-ce qui déclenche le débourrement ?

Février - début du débourrement chez plusieurs espèces

Février - début du débourrement chez plusieurs espèces

Sous nos latitudes, le débourrement a généralement lieu entre la fin de l'hiver et le début du printemps (encore que certaines espèces fleurissent durant l'hiver ; d'autres développent leurs feuilles plus tard dans la saison). Pour que le processus soit initié, il faut que la température soit suffisante pendant une période prolongée, et que la luminosité quotidienne atteigne un certain niveau (le végétal "enregistre" la somme des températures-jours ainsi que la durée du jour).

Lorsque ces deux conditions sont réunies, les racines recommencent à absorber de l'eau, la sève reprend sa circulation dans les vaisseaux, et afflue vers les bourgeons, qui gonflent, puis éclosent.

Le moment du débourrement varie selon les espèces : chez les plus précoces, quelques jours de températures positives suffisent à le déclencher, chez d'autres, il n'interviendra que lorsque le temps sera vraiment doux.

D'une année sur l'autre, les dates de débourrement au sein d'une même espèce seront différentes en fonction de la météo, et, bien sûr, de la zone géographique. L'altitude influence également les dates de débourrement (températures plus basses en montagne, donc débourrement plus tardif). Enfin, dans les grandes villes, où les températures sont très légèrement supérieures, le débourrement a généralement lieu un peu plus tôt qu'en pleine campagne.

Débourrement de cerisiers du Japon en ville
Débourrement de cerisiers du Japon en villeAgrandir l'image

Une période clé pour les végétaux... et les jardiniers

Le débourrement est un moment important pour les plantes. D'abord parce qu'une fois que les bourgeons sont ouverts, les jeunes feuilles, et surtout les fleurs, sont sensibles au gel : c'est pour cette raison que vous ne verrez pas d'amandier ou d'abricotier (dont le débourrement et la floraison sont précoces) fructifier dans le Nord de la France. C'est aussi pour cela que certaines années, les producteurs de fruits voient leur récolte protentielle anéantie. Aussi, lorsque l'on envisage la plantation d'arbres fruitiers, il est nécessaire de choisir des variétés en fonction de leur période de débourrement (précoce ou tardive, à adapter au climat local).

Le moment du débourrement est aussi une période de sensibilité accrue aux maladies cryptogamiques : le jardinier prévenant traitera donc ses arbres fruitiers juste avant celui-ci.

A noter que certaines tailles doivent également être réalisées à cette époque, ou juste avant.

>> A lire aussi :

Bourgeon floral de cerisier - Débourrement
Bourgeon floral de cerisier - DébourrementAgrandir l'image

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 0

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Le débourrement

Questions / réponses

Les dernières questions posées par les jardiniers sur Gerbeaud.com :

Voir tout Poser une question