Gentil coquelicot

Le 22 juillet 2011 par Clémentine Desfemmes

Le coquelicot est une fleur d’été autrefois associée aux champs de blé, et qui trouve aujourd’hui refuge au bord des chemins. Semé serré, il forme de vastes nappes rouges et confère une allure champêtre aux jardins et aux prairies fleuries.

Fleur des moissons

Le coquelicot, Papaver rhoeas, est une plante sans doute originaire de Mésopotamie. Il y a de cela plusieurs millénaires, ce pavot aurait progressé vers l’Europe occidentale et l’Asie au même rythme que la culture des céréales, et plus particulièrement celle du blé. Comme le bleuet, le coquelicot est en effet une plante messicole, c’est-à-dire qui accompagne les moissons. De tout temps, les fleurs de coquelicots ont formé de vastes nappes rouges dans les champs de blé mûr, et cette multitude de petites taches vermillon mêlées aux épis blonds, ondulant sous le souffle du vent, ont inspiré poètes, écrivains et peintres.

Cependant, avec l’avènement de l’agriculture intensive, très utilisatrice d’herbicides, le coquelicot a quasiment disparu des champs : considéré comme une « mauvaise herbe » qui concurrence les céréales et limite les rendements, il ne subsiste désormais que dans les talus, au bord des routes, dans les prés non pâturés ni fauchés, ou dans les terrains en friche.

Des coquelicots au jardin ?

Les jardins sont également une terre d’accueil pour ce réfugié des champs. Pour peu que le jardinier ne soit pas trop à cheval sur l'agencement rigoureux de ses massifs et qu’il laisse le coquelicot se ressemer allègrement d’année en année, ce vaillant petit soldat en livrée rouge confère un charme irrésistible aux jardins « sauvages ». Il est tout aussi incontournable dans les prairies fleuries.

Une annuelle facile à vivre

Le coquelicot fleurit en juin et juillet. Les boutons floraux, en s’ouvrant, laissent s’épanouir 4 pétales d’un beau rouge vif, qui restent légèrement froissés. Les fleurs sont à la fois frêles et éphémères, il faut donc un nombre important de plants pour que la floraison soit ininterrompue et ne manque pas de consistance. Les fleurs fécondées donnent des fruits : une fois sèches, ces capsules laissent s’échapper de nombreuses petites graines brunes. Au jardin, on peut profiter de semis spontanés ou récupérer des graines dans la nature pour les semer au début du printemps suivant (mars), directement en place dans une terre retournée et humide. Le type de sol importe peu, même si le coquelicot préfère les terrains calcaires ; en revanche, il a besoin du plein soleil.

Propriétés du coquelicot 

Les pétales du coquelicot contiennent des alcaloïdes qui confèrent à la plante des propriétés calmantes pour le système nerveux, ainsi que des mucilages aux vertus adoucissantes. Le coquelicot est ainsi un narcotique doux utilisé en phytothérapie en cas d’insomnie, d’anxiété et de nervosité, aussi bien chez l’adulte que chez l’enfant de plus de 3 ans. Les alcaloïdes qu’il renferme sont en effet différents de ceux du pavot à morphine, et n’engendrent pas d’accoutumance (déconseillé cependant aux femmes enceintes ou allaitantes). Le coquelicot est aussi un antitussif efficace pour apaiser les toux irritatives.

Comment l’utiliser ?

Infusion

Les infusions se préparent avec des pétales séchés : récoltez des pétales frais, et faites-les sécher à l’ombre, dans un local aéré, chaud et sec, étalés en couche très mince sur du papier ou un grillage fin. Lorsque ceux-ci sont parfaitement secs, conservez-les à l’abri de l’humidité et de la lumière (bocal en verre, sac en papier bien fermé, boîte plastique hermétique…). Pour préparer l’infusion, jetez une pincée de fleurs sèches par tasse d’eau bouillante et laissez infuser 10 minutes.

Sirop

Le sirop de coquelicot est facile à préparer : versez 1 litre d’eau bouillante sur 65g de fleurs, et laissez infuser 6 heures. Filtrez, ajoutez 1,8kg de sucre et faites chauffer à nouveau afin de dissoudre le sucre. Conservez le sirop dans de petits flacons bouchés. Pour les enfants, la posologie est de 1 à 3 cuillerées à café par jour selon le poids, et 5 à 10 cuillerées à café pour les adultes.

>> A découvrir aussi : Pavot bleu de l'Himalaya

Commentez cet article 0

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Gentil coquelicot

Questions / réponses

Les dernières questions posées par les jardiniers sur Gerbeaud.com :

Voir tout Poser une question

Ceci peut aussi vous intéresser