Naissance d’un projet paysager : le concept

Le 9 janvier 2009

Même si parfois il vous arrive de le penser, un projet de paysage (grand paysage, rural, urbain, parc, place...) n’est pas dû au hasard ou à l’idée "loufoque" d’un architecte paysagiste !

Introduction

Concept paysager

Le concepteur se rend sur les sites
mais explore aussi les photos
aériennes afin d'obtenir des vues
d'ensemble et pouvant aussi
révéler des détails.

Un concept paysager est le fruit de mûres réflexions selon plusieurs points que nous allons évoquer ci-dessous. Cet article est un résumé non-exhaustif et non un article complet et détaillé...

Au commencement

L’architecte paysagiste débute généralement par une analyse d’ensemble, générale, puis "finit" avec une analyse de détails. La mise en place du concept est ensuite une succession d’aller-retours entre les différentes analyses et le concept qui se met en place afin d’obtenir un projet complet, cohérent, moderne, inventif, original, au cadre de vie appréciable.

C’est donc une multitude de calques ou d’autres documents dessinés sur infographie que le paysagiste possède, sous forme de plans, esquisses, coupes, relevés de végétation ou relevés scientifiques, photographies, croquis... Ces derniers se faisant de plus en plus précis et détaillés au fil du déroulement du projet.

Avant d’élaborer un concept, il faut donc apprendre à voir un site, le comprendre et enfin interpréter toutes les données.

Analyse sensible d'un site

Concept paysager

Les premières analyses schématisent
le site et ses environs selon différents
thèmes ou impressions.

Elle dépend de plusieurs facteurs, notamment : ce que le site veut bien dévoiler et la sensibilité du concepteur face à ce site.

Un site a toujours quelques chose à dire à qui veut bien l’entendre. Mais cela est plus ou moins caché et demande plus ou moins de recherches sur place ou dans les écrits ou documents iconographiques. Chaque site possède sa propre sensibilité qu’il faut savoir ne pas bousculer mais surtout écouter.

Si plusieurs concepteurs pourraient proposer sur un même site plusieurs concepts, c’est que chaque concepteur possède aussi sa propre sensibilité et sa manière de voir et d’interpréter les choses. Plusieurs projets peuvent répondre au même programme, à la même demande du même client, mais leurs concepts sont différents et surtout la mise en forme est différente. Il y a donc dans chaque projet une part de subjectivité.

La lecture d’un paysage implique au concepteur d’être actif et non passif. Il ne doit pas se contenter de décrire ce qu’il voit, il doit pouvoir interpréter. Le concepteur devra revenir plusieurs fois sur un même site afin de bien prendre en compte toutes ses composantes. En effet, le site se révèlera différent selon les heures de la journée, les saisons...

Analyse physique d'un site

Concept paysager

Le projet commence à
prendre corps sous forme
de schémas concepts,
selon les différentes
composantes et
intentions mises en
exergue dans la première
phase d'analyse.

Celle-ci est très importante et ne doit pas être négligée, sous peine de voir les futurs végétaux dépérir, par exemple.
Ainsi, on va regarder de quelle nature est le sol (calcaire, acide, argileux, sableux), s’il s’agit de terre végétale ou de remblai..., quelle végétation y pousse... etc. Le paysagiste va se renseigner sur le climat d’une manière générale (pluviométrie, températures...) mais aussi d’une manière plus spécifique au site (couloir venté, haut mur qui provoque des tourbillons ou qui transmet de la chaleur...). Il va analyser le relief du terrain (=topographie du site) afin de vérifier quels en sont les avantages et les inconvénients.

>> Lire la suite / page 2

 

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 1

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Naissance d’un projet paysager : le concept

Questions / réponses

Les dernières questions posées par les jardiniers sur Gerbeaud.com :

Voir tout Poser une question

Réactions

Hervé
15/01/2009, à Châteauroux

Répondre

L'essentiel de ce beau métier est dit!bravo pour l'article!