Collectionner des plantes

Le 3 février 2013 par Thibault

Il y a des collectionneurs de cartes postales, des collectionneurs de chaussures, des collectionneurs de voitures... et des collectionneurs de plantes ! Mais collectionner un être vivant, c'est bien autre chose que d'accumuler des objets, aussi fragiles soient-ils. Quelques conseils pour bien commencer.

Pourquoi collectionner des plantes ?

Quelques orchidées : le début d'une collection ?C'est peut-être le psychiatre qui répondrait le mieux à cette question... Nous parlons souvent de 'collectionnite' par dérision, tant il est vrai que nombre d'entre nous amassent des objets par manie. Lorsque le virus vous prend... on ne peut plus l'arrêter ! 

Mais qu'appelle-t-on collection de plantes ? Il s'agit d'une accumulation de plantes d'une même famille, d'un même genre, d'une même origine géographique ou bien souvent ayant des exigences de culture proches et que le collectionneur apprécie particulièrement. L'objet de la collection consiste à maintenir les plantes collectionnées vivantes bien entendu, mais aussi à les classer, les documenter, les présenter, les mettre en valeur... 

Une collection de plantes présente de multiples intérêts :

  • collection d'hostasLa collection peut avoir une valeur esthétique. Une roseraie n'est rien d'autre qu'une collection de rosiers.  
  • Elle joue un rôle pédagogique en permettant d'observer en un même lieu un groupe de plantes qui sont normalement disséminées géographiquement. Cela permet d'apprécier plus concrètement la biodiversité. 
  • La collection est aussi très utile lorsqu'elle a pour objectif de maintenir en vie des variétés qui risqueraient de disparaître. C'est le cas pour les nombreuses variétés anciennes de fruits et légumes qui sont aujourd'hui menacées par l'uniformisation des cultures. 
  • Pour les scientifiques et les pépiniéristes, la collection peut aussi servir de réservoir génétique. Elle leur permet alors d'étudier le patrimoine génétique d'un groupe de plantes, et de créer, par exemple, de nouvelles variétés.  

En pratique

Une collection de plantes vivantes impose des contraintes dont il faut bien avoir conscience avant de se lancer :

  • L'indispensable carnet de jardinToutes les plantes réclament des soins réguliers (même si certaines plantes sont moins fragiles que d'autres) et un défaut d'attention prolongé peut anéantir tous vos investissements en temps et en argent. Comme pour un animal de compagnie, il faut préparer l'arrivée de vos protégées. 
  • Choisissez le type de plantes à collectionner en fonction de l'espace disponible dans votre jardin ou dans la serre si les plantes en question sont gélives. Inutile de vous lancer dans la collection des chênes si nous n'êtes pas propriétaire d'un grand parc !
  • Prévoyez aussi le matériel dont vous aurez probablement besoin : substrat adapté, pots, étiquettes, … 
  • Si vous vous lancez dans la culture de plantes en serre, anticipez vos absences et pensez à investir dans un système d'arrosage automatique si nécessaire. 
  • Enfin, il existe des logiciels (certains gratuits, d'autres payants) pour gérer votre collection de plantes, mais si vous êtes plus à l'aise avec le papier, un bon vieux cahier fera très bien l'affaire. Pour pourrez y dresser l'inventaire des plantes de votre collection. Cette liste vous sera très utile pour identifier les plantes à rechercher pour compléter la collection et pour éviter les doublons.

Développer sa collection de plantes

Pour développer une collection, il faut acquérir de nouvelles plantes. Mais attention, on ne peut pas faire tout et n'importe quoi. 

Pas de prélèvements dans la Nature

Il peut être tentant de prélever des plantes dans la natureTout d'abord, il est bon de rappeler que les prélèvements dans la nature sont interdits. Vous pouvez échanger des plantes avec d'autres collectionneurs ou bien acheter chez des pépiniéristes. Les fêtes des plantes qui sont organisées un peu partout en France sont très utiles pour trouver les merveilles végétales qui manquent à votre collection et qui ne sont pas forcément proposées en jardineries. 

Circulation réglementée

Le commerce et la circulation de tous les êtres vivants, faune et flore, est très réglementé. Il existe une convention internationale, la CITES, qui définit précisément le degré de protection pour chaque espèce dans de longues listes appelées « annexes ». Si vous devenez collectionneur, et que vous cherchez à acquérir des plantes 'rares', prenez soin de vérifier dans ces annexes que vos plantes chéries ne sont pas protégées. Faute de quoi, vous risqueriez de vous mettre hors la loi. Cela concerne plus spécialement les collectionneurs de cactus, de plantes succulentes et d'orchidées notamment, et c'est particulièrement valable si vous partez en voyage dans un pays étranger et que vous avez l'intention de revenir avec un petit souvenir... végétal ! Renseignez-vous bien à l'avance, car très souvent il faut une autorisation préalable du pays visité pour passer la douane avec une plante.

Commentez cet article 1

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Collectionner des plantes

Questions / réponses

Les dernières questions posées par les jardiniers sur Gerbeaud.com :

Voir tout Poser une question

Réactions

Mamielyse
07/02/2013, à Gatineau

Répondre

Je suis une vrai maniaque des plantes d\\\'intérieur et de jardins tellement uqe j\\\'ai transformé ma pelouse en jardin et que dire de l\\\'intérieur j\\\'en ai environ 20 dans un epetite maison de ville dommage que je n,ai pas plus de place

Ceci peut aussi vous intéresser