La classification des végétaux selon Linné

Le 27 juin 2008 par Mélanie Dupuis

Pour vous aider à mieux appréhender le monde végétal et tous ces noms que certains qualifient de "barbares", nous allons vous expliquer le fonctionnement de la classification des végétaux. Comment sont attribués les noms et comment s’organisent-ils ?

Carl von Linné et le latin

Species plantarum - Linné

Species plantarum - Linné

Le système de classification est basé sur la langue latine. Ceci peut paraître difficile à retenir mais c’est un moyen de mettre tout le monde d’accord. Si nous prenons l’exemple du noisetier commun, indigène chez nous, celui-ci peut avoir plusieurs noms communs (ou "vulgaires") comme noisetier, coudrier, avelinier... En latin, celui-ci ne possède qu’un seul nom Corylus avellana, ainsi tout le monde sait de quel arbre nous parlons. Si nous vous parlons d’avelinier ceci est moins sûr !

C’est Carl von Linné qui eut l’idée de réunir les végétaux sous un seul nom. Il classifie les végétaux (et les animaux) comme suit :

Règne…> Division…> Classe…> Ordre…> Famille…> Genre…> Espèce…> Cultivar, Variété.

En 1753, il rédigea un ouvrage intitulé Species plantararum où il référençait 8000 plantes en utilisant sa classification. Afin de simplifier la lecture aux amateurs, deux termes sont principalement utilisés : le genre et l’espèce. Cette classification est alors appelée classification binomiale. Aujourd’hui encore, sur les étiquettes des pépinières, vous retrouverez principalement ces deux noms. Pour cet article nous allons vous expliquer les 4 derniers termes, soit la famille, le genre, l’espèce et les cultivars ou variétés. Nous terminerons par le terme d’hybride qui est un peu à part.

D'où viennent les noms ?

Les noms donnés proviennent des botanistes qui ont trouvé ces plantes, de leur couleur, de la forme particulière des feuilles, des insectes qu’ils attirent… Ainsi "Corylus" veut dire "casque", par analogie à la forme particulière des bractées et du fruit.

La famille

Elle regroupe les genres qui ont le plus de ressemblances entre eux, ils ont des caractères généraux en commun. La terminologie des familles chez les végétaux est –acées. Le noisetier fait alors partie de la famille des Bétulacées. Dans cette famille nous retrouvons aussi le bouleau (Betula sp), le charme (Carpinus sp), l’aulne (Alnus sp)...

Betulacées - noisetier, bouleau, charme, aulne

Famille des betulacées : noisetier, bouleau, charme, aulne...

.

Le genre

C’est le premier terme de la nomenclature binomiale. Il regroupe toutes les sortes de noisetiers sous un même terme qui est Corylus. Ce nom est donc en latin, il porte une majuscule et ne contient pas d’accent.

>> Page suivante (2/2)

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 1

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
La classification des végétaux selon Linné

Questions / réponses

Les dernières questions posées par les jardiniers sur Gerbeaud.com :

Voir tout Poser une question

Réactions

Pokiki
22/10/2010, à Saumur

Répondre

Comment désinfecter un pot si la plante que l\'on vient de dépoter avait été attaquée par une maladie pour que la prochaine plantes mise dans ce pot ne l'atrape pas?