L'agriculture biodynamique ou biodynamie

Le 14 janvier 2011 par Clémentine Desfemmes

La biodynamie est surtout connue pour ses applications en viticulture. Ce mode de culture s'appuie sur les mêmes principes de base que l'agriculture biologique, avec quelques spécificités, comme la prise en compte des cycles lunaires, l'utilisation de préparations dynamisées et d'un calendrier de semis précis.

Une alternative durable à l'agriculture industrielle

Le cycle lunaire, un pilier de la biodynamieL'agriculture biodynamique, ou biodynamie, est apparue dans les années 1920 : Rudolf Steiner a été le premier à en établir les principes, en 1924, au cours d'un cycle de conférences destiné à des agriculteurs à Koberwitz (Pologne). Déjà, à cette époque, on s’inquiétait des méfaits de l’agriculture industrielle, très consommatrice de pesticides et d’engrais chimiques. Destruction de la vie des sols, réduction de leur fertilité, pollution des nappes phréatiques, impacts sur la faune et la flore sauvages : selon Steiner, la production intensive n’est pas viable à long terme, et il est indispensable de poser les bases d’une agriculture plus durable.

L’Allemagne, la Suisse et l’Australie ont été les premiers pays à accueillir favorablement ce nouveau mode de culture. En France, il a fallu attendre 1958 pour que l’Association Française de Culture Biodynamique soit créée.

Soigner le sol et les plantes pour mieux nourrir les hommes

L’agriculture biodynamique a pour objectifs d’assurer la santé du sol et des plantes en utilisant le moins d’intrants possible (et, en tout cas, des intrants naturels), et de fournir aux animaux et aux hommes une alimentation saine. Elle repose sur une vision globale de la Nature : en structurant les sols et en rétablissant un équilibre entre la plante et son milieu, il est possible de produire des aliments sains et de qualité, sans recours aux produits phytosanitaires ni aux engrais de synthèse.

Dans "agriculture biodynamique", il y a "agriculture bio"

La biodynamie repose sur les mêmes principes de base que l’agriculture biologique :

  • Elle n’utilise que des moyens naturels pour lutter contre les parasites et les maladies (traitements biologiques);
  • Elle fait intervenir le compost, entre autres engrais naturels, pour la fertilisation des sols ;
  • Elle s’appuie sur des rotations longues pour les cultures, et incluant des légumineuses (intéressantes pour leur capacité à fixer l'azote dans le sol) ;
  • Elle applique un mode de désherbage mécanique et un travail modéré du sol (pas de labour profond)…

Spécificités de la biodynamie

Dynamisation d'une préparation de silice (vortex)Au-delà de ces similitudes, la biodynamie se différencie cependant de l’agriculture bio par quelques principes qui lui sont propres :

  • La prise en compte des "influences cosmiques", c’est-à-dire des rythmes lunaires et planétaires (lorsque l’on jardine avec la lune, on applique des principes empruntés à la biodynamie) ;
  • Des calendriers de semis très précis ;
  • L'utilisation de "préparations" à base de matières minérales (poudre de chaux, de basalte, d'algues calcifiées, quartz…), organiques (poudre de plumes, de soies de porc ou de corne, bouse de vache compostée…) et d’extraits de plantes (infusions, décoctions, ou macérations d’achillée millefeuille, de camomille, d’ortie, d’écorce de chêne, de pissenlit, de valériane, de prêle des champs) pour soigner, équilibrer, enrichir le sol et les plantes. Ces préparations, qui subissent la plupart du temps une phase de fermentation, sont, selon les cas, ajoutées au compost ou directement pulvérisées sur les plantes ;
  • La "dynamisation" de certaines de ces préparations, c'est-à-dire leur dilution dans de l’eau de pluie ou de source, suivie d’une agitation vigoureuse en plein air, afin de créer un tourbillon ou "vortex", ou un "chaos énergétique".

Applications de la biodynamie

Logo DemeterLa biodynamie est encore plus restrictive et exigeante que la bio, mais comme elle, elle s’applique non seulement aux cultures végétales (agriculture, jardinage amateur, entretien d'espaces verts...), mais aussi à l’élevage, à l’apiculture et à la viticulture (de nombreux domaines viticoles -dont certains sont prestigieux, notamment dans le vignoble Bordelais ou en Bourgogne-, cultivent leur vigne en biodynamie).

En France, les produits alimentaires issus de l’agriculture biodynamique portent souvent le logo Demeter (la marque appartient à l’association du même nom, créée en 1978) ou, pour le vin, le label Biodyvin.

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 0

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
L'agriculture biodynamique ou biodynamie

Questions / réponses

Les dernières questions posées par les jardiniers sur Gerbeaud.com :

Voir tout Poser une question