Serre tunnel

Le 21 janvier 2017 par Isabelle C.

La serre tunnel peut être un bon investissement pour tous ceux qui n'habitent pas dans le Midi. Avancer la date des semis, produire ses propres plants de tomates, récolter des salades en hiver... Les avantages sont multiples et la mise en place est simple. Voici de bons arguments pour l'adopter !

Qu'appelle-t-on une « serre tunnel » ?

Serre-tunnel dans le jardinUne serre tunnel est formée de plusieurs grands arceaux métalliques, recouverts d'un film souple en plastique transparent, qui lui donnent la forme d'un... tunnel ! Les dimensions de la serre dépendent des besoins du jardinier, et le plus souvent, de la surface disponible : la hauteur varie généralement entre 2 et 2,50 mètres, tandis que la largeur se situe entre 3 et 5 mètres. Pour pouvoir circuler aisément sous la serre, comptez une surface au sol minimum de 6 m2.

Une structure simple

la structure de la serre-tunnelLa structure de la serre tunnel se résume à peu de chose : un film plastique et des arceaux. Certes, elle est moins esthétique qu'une serre classique, en verre, et les qualités thermiques du plastique sont très relatives. Mais sa simplicité la rend facile à installer et peu onéreuse (Choisir une serre).

Les arceaux de la serre tunnel sont maintenus au sol par des supports d’ancrage en croix, ou sont tout simplement enterrés. Une distance de 2 mètres les sépare les uns des autres. Cette distance peut être raccourcie, surtout si la serre est installée dans une région neigeuse, le poids de la neige pouvant entraîner des déchirures du film en plastique et faire plier les arceaux. Les arceaux sont réunis et tenus par des barres (entretoises ou faîtières) et le film est fixé aux arceaux par des clips.

À un bout ou aux deux extrémités du tunnel, sont placées les portes. Hormis l'accessibilité à l'intérieur du tunnel, elles permettent d'aérer l'intérieur de la serre, de réguler la température et d'évacuer la condensation, ce qui est très important pour les cultures sous abri. Pour une bonne aération, la deuxième porte est nécessaire dès que la serre tunnel dépasse les 6 mètres de long.

Montage de la serre tunnel

Montez la serre-tunnel à plusieursAvant de vous lancer dans le montage de votre serre tunnel, faites appel à une ou deux personnes pour vous aider. La manipulation des arceaux et l'installation du film en plastique seront plus aisées.

  1. À l'aide de piquets et d'un cordeau, tracez au sol les dimensions de la serre, et l'emplacement des pieds des arceaux (ou des supports d'ancrage en croix qui recevront les pieds des arceaux)
  2. Si vous en utilisez, installez les croix d'ancrages, puis placez les arceaux et les entretoises
  3. Environ à 10 cm vers l'extérieur des pieds des arceaux, creusez une tranchée de 25 cm de profondeur, le long du tunnel, pour pouvoir enterrer le film en plastique, lorsque vous l'aurez placé sur les arceaux.

Pourquoi utiliser une serre tunnel ?

Faites vos semis à l'abrisLa serre tunnel est une serre froide ; c'est à dire qu'elle ne dispose d'aucun système de chauffage. Elle protège légèrement du froid (à l'intérieur, la température n'est plus chaude que de quelques degrés par rapport à l'extérieur). Mais dès que le soleil chauffe, les températures peuvent très vite monter (différence de 15 à 20°C, aux heures les plus chaudes de la journée, entre l'intérieur et l'extérieur).

N. B. : Pour améliorer ses performances thermiques contre le froid, vous pouvez doubler le film plastique, voire mettre un chauffage d'appoint les nuits les plus froides. 

>> Lire aussi : Maîtriser la température dans la serre

La serre tunnel est donc un équipement qui permet surtout de mettre les plantes à l'abri des pluies, du vent et de la neige, et d'avancer (et de prolonger) de trois à quatre semaines les cultures habituellement conduites au potager. Vous pouvez démarrer les semis plus tôt, mais également faire des semis de légumes, qu'habituellement vous achetez sous la forme de plants (tomates, aubergines...), et mettre à l'abri les boutures.

Certaines plantes gélives pourront y passer l'hiver (agrumes, cactées rustiques, lauriers roses, palmiers...). Ajoutez, toutefois, des isolants en plus, comme du plastique à bulle autour des pots ou un voile d'hivernage autour de la plante, si les températures descendent trop.

>> Lire aussi :

 

Crédit photos : Marj Joly / podchef / CSLP / natasha d

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 1

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Serre tunnel

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les serres et abris de jardin.

33 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Clément
24/01/2014, à

Répondre

Et pour ceux qui sont meilleur jardinier que bricoleur, des "bons plans" de fabriquant de serre tunnel ?