Jardin d'eau : style, faune et flore

Le 11 août 2017

L’eau, source de toute vie devait être présente dans le jardin d’Eden ! L’eau comme le soleil sont les éléments indispensables à un jardin vivant. Comment alors apprivoiser l’eau, et l’installer dans son jardin ? Choisir le style de jardin d’eau, y accueillir flore et faune, autant de questions pour lesquelles les réponses sont nombreuses.

Trouver son style, définir la forme

Jardin d'eau

Jardin aquatique

Selon le style de jardin, l’eau est présente de manière différente. Elle peut être dormante dans un décor rustique, jaillissante dans un environnement oriental, exotique ou contemporain. Enfin l’eau est ruisselante pour évoquer le calme et la sérénité d’un jardin asiatique.

La forme de bassin est liée à son style, la mare campagnarde aura un contour souple et sauvage. Le bassin oriental sera plus géométrique avec profusion de végétaux pour le jardin exotique. Le jardin asiatique fera la part belle au minéral conduisant le cheminement de l’eau. Et puis, rien n’interdit de mélanger les styles, la créativité peut s’exprimer sans limites dans le jardin aquatique.

>> Lire aussi : Un bassin au naturel

Le Biotope, flore et faune

Equisetum

Equisetum

Pour la réalisation d’un biotope accueillant végétaux et faune aquatique, la conception devra respecter certaines règles de forme, de profondeur, d’ensoleillement et d’environnement. Le volume d’eau sera fonction du nombre et du type de poissons désirés. Enfin, il faut prévoir un minimum d’entretien et de surveillance pour assurer le bien être des plantes et animaux.

>> Lire aussi :

En périphérie du bassin, le sol est légèrement humide et riche, les plantes à choisir sont par exemple : Aruncus ou barbe de bouc, Astilbes, Darmera, Eupatoires, Filipendules, Lythrum salicaires, Hémérocalles, Iris de sibérie, Hosta, Ligulaires, Rheum (rhubarbe décorative), Rodgersia, Tradescantia (misère), Trolle, Actaea (herbe de saint christophe), Cimicifuga.

Pour les plantes qui aiment avoir les pieds dans l’eau, choisir parmi : Butomes, Callas (Arum), Caltha, Palustris (soucis d’eau), Cyperus longus, Equisetum (fines tiges vertes qui ressemble aux bambous), Eriophorum (plumeaux de couleur), Glyceria, Iris laevigata, Iris pseudacorus, Iris du japon, Myosotis palustris, Pontederias (bleu), Sagittaria, Scirpus, Thypha latifolia.

Enfin si la profondeur le permet, les plantes aquatiques permettent d’oxygéner l’eau du bassin, limitant ainsi les algues : myriophyllum, hippuris (pesse d’eau), élodée (envahissante), potamogeton (peu envahissante), nymphéa (eaux calmes).

poisson dans bassin

Bassin à poissons

En ce qui concerne la faune, le poisson rouge ou carrassin doré, est le plus courant. De la famille des carpes, il en existe diverses variétés comme le Shubukin avec ses tâches bleues ou le Comète avec sa nageoire développée. Pour conserver vos poissons et les faire se reproduire, l’eau doit être à une température relativement constante ; prévoir donc une profondeur minimum de 80cm.

>> Lire : Petite faune du bassin

>> Lire la suite : jardin d'eau, bassin, fontaine

>> Voir notre diaporama sur les plus belles plantes aquatiques

Histoire de jardinPartenaire :

Retrouvez les fontaines et accessoires pour le décor de votre jardin d'eau sur Histoire de Jardin

Crédit photos : Histoire de Jardin

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 2

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Jardin d'eau : style, faune et flore

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur le jardin d'eau.

53 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Kate09
04/06/2014, à St martin de caralp

Répondre

Bonjour ! En ce qui concerne la faune, il est bien dommage de ne penser qu'aux poissons rouges ! En effet, ceux-ci stérilisent les lieux car ils dévorent les œufs de toute autre espèce. Or, il est si agréable de voir évoluer les têtards (de grenouilles, crapauds communs, crapauds-accoucheurs etc...), de découvrir des Tritons et autres petits animaux, le plus souvent protégés ! Dans un ancien abreuvoir, je peux, avec mes enfants admirer toutes ces métamorphoses et protéger la biodiversité par la même occasion !!

Schoentgeny
29/05/2010, à Mont sur marchienne

Répondre

Avec un devercement pluvometrique de 320 litres/m2/an en Belgique cela suffit pour alimenter une piece d eau de 15 M3