Jardin de ville

Le 24 mai 2017 par Clémentine Desfemmes

Un jardin en ville, c'est d'abord une chance, mais c'est aussi parfois un véritable défi. Espace restreint, sol dégradé, plein soleil ou ombre permanente, vis-à-vis gênant : comment aménager au mieux ce petit espace urbain et le rendre accueillant ? Idées et astuces pour un coin de verdure agréable... et citadin !

Jardins de ville : des contraintes parfois lourdes

Espace restreint

D'abord, un jardin de ville, c'est très souvent un petit jardin, voire très petit, avec les contraintes que cela implique (nombre restreint de végétaux, agencement de l'espace... Lire : Aménager un petit jardin).

Jardin de ville : végétation étagée en arrière-plan
Jardin de ville : végétation étagée en arrière-planAgrandir l'image

Des jardins tributaires de leur exposition

Ensuite, un jardin de ville est souvent enclavé entre des habitations, ou entouré de murs plus ou moins hauts : orienté plein Sud, il devient rapidement une fournaise en été, exposé au Nord, l'absence de soleil est un handicap pour de nombreux végétaux. Et en raison de ce confinement, l'air circule mal : ambiances très sèches favorisant certains parasites comme les araignées rouges, ou au contraire humidité excessive (développement de mousse, sol ayant du mal à sécher et à se réchauffer)... Choisissez donc vos plantes en fonction de l'exposition : plantes pour l'ombre, ou supportant au contraire un fort ensoleillement.

Jardin citadin à l'ombre
Jardin citadin à l'ombreAgrandir l'image

Un sol à améliorer

Enfin, le sol est souvent dégradé dans les villes : présence de gravats, sol tassé et compacté par le piétinement ou les travaux, absence de matière organique... Avant de songer à planter, si votre sol est pauvre, compact et/ou caillouteux, il va falloir relever vos manches et supprimer autant de pierres que possible, aérer le sol (sans le retourner, par exemple avec une grelinette) et l'améliorer en lui apportant par exemple du compost ou du fumier décomposé, qui reconstitueront une couche de ce précieux humus.

>> Lire aussi : Les amendements

Apport de compost - Sol pauvre
Apport de compost - Sol pauvreAgrandir l'image

Courettes et jardinets bétonnés

Parfois même, notamment au coeur des grandes villes, le sol du "jardin" (il s'agit alors plutôt d'une cour) ne permet pas les cultures en pleine terre : dallages, graviers, béton... Lassés d'entretenir ou de voir la terre à nu, les précédents occupants ont réglé le problème en minéralisant l'espace. Qu'à cela ne tienne ! Optez pour un jardin à 100% en pots, ou un jardin zen...

>> Lire aussi : Jardinage urbain : jardiner sans jardin

Jardin de pots
Jardin de potsAgrandir l'image

Astuces pour petits jardins citadins

  • Pour profiter d'un peu de fraîcheur en été dans les jardins aux expositions les plus chaudes (sud, sud-ouest), installez une tonnelle ou une pergola, sur laquelle vous ferez courir des grimpantes à feuillage caduc (pour profiter quand même du soleil hivernal) et des annuelles qui poussent vite (ipomées, capucines...).
Glycine grimpant sur une pergola - Jardin citadin
Glycine grimpant sur une pergola - Jardin citadinAgrandir l'image

  • Toujours pour protéger du soleil, vous pouvez tendre une voile d'ombrage : le résultat sera certes moins rafraîchissant qu'avec une couverture végétale (qui tend à créer un microclimat), mais vous serez ainsi dispensé de l'entretien des plantes (ramassage des feuilles, indispensables opération de taille...) ; cette solution peut aussi être mise en place le temps que les plantations s'installent et remplissent leur rôle.
  • Les voisins d'en face ou les passants ont une vue directe sur votre jardin ? Ce qui protège du soleil protège aussi des regards indiscrets : là encore, misez sur une pergola ou une voile d'ombrage, ou encore un paravent, une palissade végétale (par exemple de la brande de bruyère), une haie libre ou même une haie fruitière...
  • Pour agrandir l'espace par effet d'optique, compartimentez-le avec des haies basses (buis et autres arbustes de haie), plantez en fond de décor les arbres et arbustes les plus hauts et dégagez l'espace central de manière à ne pas briser la perspective (réservez-le à la pelouse ou autres couvre-sol alternatifs au gazon, aux massifs...). Vous pourrez aussi y installer un élément de décoration qui attirera le regard et fera oublier les trop proches limites du jardin (vasque, grosse potée...), ou tout simplement du petit mobilier de jardin.
Mur masqué par une vigne vierge (Parthenocissus)
Mur masqué par une vigne vierge (Parthenocissus)Agrandir l'image

  • Choisissez des végétaux offrant un intérêt tout au long de l'année (vivaces et arbustes à feuillages persistants, éventuellement colorés ou panachés, arbustes à fleurs et à baies décoratives, arbres et arbustes tortueux ou à écorce ornementale...).
  • Echelonnez aussi les floraisons : ne misez pas tout sur l'été, même si c'est la saison à laquelle on passe le plus de temps à profiter d'un jardin, et pensez aussi aux floraisons hivernales pour illuminer la mauvaise saison, aux floraisons de printemps pour anticiper les beaux jours (bulbes, arbustes), et aux fleurs d'automne qui prolongent un peu l'été.
  • Votre petit jardin peut se concevoir comme une pièce à vivre supplémentaire : installez-y de quoi s'y assoir, voire y prendre un repas, pensez aux éclairages qui permettent de profiter des longues soirées d'été, et songez à faciliter les allées et venues en toute saison : en hiver ou par temps humide, un pas japonais ou un petit chemin sera bien utile pour aller faire un petit tour au jardin sans se mouiller les pieds (ni chausser les bottes pour autant) !
Jardin de ville tout en longueur
Jardin de ville tout en longueurAgrandir l'image

  • Etagez les plantations : les végétaux doivent présenter des hauteurs différentes pour donner une impression de relief. Si vous le pouvez, créez plusieurs niveaux dans le jardin (butte, zone "en creux", marches...).
  • Dans un petit jardin encore plus qu'ailleurs, il faut veiller à l'harmonie des couleurs : ne sous-estimez pas l'impact visuel des camaieux de couleurs ou des contrastes. Sachez par exemple que certaines couleurs vives comme le rouge rétrécissent visuellement l'espace, tandis que les tons pastels tendent à l'agrandir : pensez-y au moment du choix des fleurs et des feuillages colorés (lire : Associer les couleurs au jardin).
  • Jardinez en hauteur ! Le jardin vertical est le meilleur moyen de gagner de l'espace ; en outre, il permet de masquer les murs disgracieux. A vous grimpantes, plantations en cascade, suspensions, murs végétalisés...

Micro-climat urbain : oui aux plantes frileuses

Au coeur des villes, les températures moyennes sont supérieures de plusieurs degrés à celles relevées en zone rurale, à seulement quelques kilomètres de là. Les hivers y sont donc moins rigoureux : vous pouvez ainsi vous autoriser la culture de plantes frileuses, notamment de méditerranéennes. Par exemple, en plein Paris, avec une bonne exposition et à l'abri du vent, oliviers, citronniers, avocatiers, lauriers-roses, mais aussi fuchsias et autres plantes réputées "de climat doux" (mais pouvant supporter ponctuellement des températures légèrement négatives) peuvent généralement passer l'hiver dehors, moyennant un paillage du sol et un voile d'hivernage en cas de gelées annoncées.

>> Lire aussi : Cultiver un olivier en pot

Quelques erreurs à éviter dans les petits jardins de ville

  • Non, le gazon n'est pas obligatoire ! Si vous ne disposez pas d'un abri de jardin, d'un garage ou d'une cave facile d'accès, oubliez la pelouse : il faudra la tondre, et donc pouvoir ranger la tondeuse... Ou alors, optez pour un robot de tonte, moins encombrant.
Jardin de ville entre diversité et harmonie
Jardin de ville entre diversité et harmonieAgrandir l'image

  • Ce n'est pas parce que votre jardin est petit que tout doit être en version miniature : cela accentuerait encore l'impression d'exiguïté. Par exemple : préférez un seul massif de dimension respectable, regroupant des plantes de hauteurs différentes, à une multitude de petits îlots fleuris. N'hésitez pas à planter des arbustes ou un petit arbre plutôt que de vous limiter à une accumulation de petites plantes basses (sous prétexte qu'elles "ne prennent pas de place"), plantez les annuelles et les bulbes en nombre pour créer un effet de masse...
  • Il est plus facile de faire oublier la petite taille d'un jardin en lui offrant une végétation généreuse et offrant une variété mesurée, plutôt qu'en laissant l'espace vide (exemple : pelouse + 1 arbre esseulé + 3 fleurettes dans un coin). Il ne s'agit pas non plus de planter trop serré sous prétexte de "remplir" au maximum l'espace, ni de donner dans le genre "jardin botanique" en collectionnant les échantillons de plantes, mais plutôt d'estomper les limites du jardin avec des bordures bien pleines, des massifs rebondis, une haie libre...
  • Attention aux haies taillées au cordeau, aux effets de symétrie, aux formes géométriques et aux alignements trop stricts qui ont tendance à recroqueviller l'espace ! Laissez plutôt la place à un léger désordre, à la spontanéité et à la nature, si rares en ville... Laissez vivre votre petit coin de verdure !
Jardin de ville
Jardin de villeAgrandir l'image

>> D'autres astuces pour les petits jardins ? Lire :

 

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 1

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Jardin de ville

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur savoir composer un beau jardin.

116 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

marie-blanche
25/04/2015, à Bruxelles

Répondre

Bienvenu ! car nous venons d'entreprendre le réaménagement de notre petit jardin ! (environ 6 m / 10) orienté sud-sud ouest. Vos bonnes idées viennent juste à point ! RV dans un mois.