Un chemin dans mon jardin

Le 7 mars 2017 par Iris Makoto

Petit chemin sinueux en graviers qui serpente entre les végétaux, large allée pavée rectiligne, qu'importe ! Pratique, il évite de patauger dans la boue, esthétique, il sait se fondre dans le décor ou le magnifier selon les intentions de chacun… Pas de doute, le chemin est un élément indispensable du jardin !

Un côté pratique indéniable

Allée dallée à travers le jardin

Allée dallée à travers le jardin

Peu importe le choix du matériau, lorsque le chemin se veut pratique. Sa raison d'être ? Faciliter les déplacements dans le jardin en évitant de se mouiller les pieds après la pluie ou de marcher dans la boue ; mais aussi protéger une pelouse du piétinement incessant ou tout simplement accompagner le visiteur à la découverte de zones plus secrètes du jardin.
Autre intérêt : sécuriser le parcours. Qu'il soit étroit ou large, en gravier ou en marbre, un chemin doit être praticable, dépourvu de trous ou d'ornières, et non glissant. Bien dessiné, on doit pouvoir le suivre même en pleine nuit sans risquer de tomber. Un bon chemin se veut intergénérationnel : du petit dernier à la mémé, chacun doit pouvoir s'y promener en toute sécurité !

Choisir un matériau : critère économique

Installation d'une allée pavée

Installation d'une allée pavée

Le budget est un critère majeur dans le choix des matériaux. Les bons bricoleurs choisiront de construire eux-mêmes un chemin simple s'intégrant parfaitement au jardin. De nombreuses options s'offrent à eux : par exemple, après décaissement du sol et installation d'un feutre géotextile, il sera très aisé d'étaler quelques brouettes de gravier pour créer un sentier serpentant parmi les végétaux. De même, la mise en œuvre de pavés autobloquants reste d'une simplicité enfantine et accessible à tous les budgets. Elle permet de créer une cheminement solide pour accéder à chaque zone du jardin.

Critère pratique

Ce paramètre est aussi très important. Pour les jardiniers pressés, qui ont très peu de temps à consacrer à la mise en place de cet aménagement et à son futur entretien, il est conseillé de choisir des matériaux à la fois fonctionnels et esthétiques.

  • Allée - Lattes de boisLa brique, très pratique à mettre en œuvre pour un particulier, s'intègre parfaitement et donne un cachet chaleureux au jardin. On la trouve facilement chez tous les revendeurs de matériaux. Elle mettra en valeur une végétation dense et convient tout particulièrement au style des jardins anglais.
  • Les caillebotis en bois traité et imputrescible permettront de créer de façon rapide une allée dans les jardins contemporains. Entourés de galets blancs ou simplement posés tel un ponton traversant une vaste pelouse, ils s'adapteront à tous les styles. Pensez à la version en bois composite, idéale car ne réclamant aucun entretien. Les caillebotis existent en grandes dimensions (100x100 cm chez Leroy Merlin) pour une rapidité de mise en œuvre optimale.
  • Pour encore plus de facilité, les fabricants ont mis au point un produit déroulable en bois (chez Castorama), qui permet de relier la maison au jardin avec une grande simplicité puisqu'il suffit de dérouler les lattes de bois sur la longueur désirée et de constituer un passage en moins de temps qu'il ne faut pour l'écrire.

Critère esthétique

Pour un effet esthétique assuré, le chemin doit se fondre dans le décor tout en le magnifiant. Mais qui dit « esthétique » ne sous-entend pas forcément « hors de prix ». Voici quelques idées de scènes mêlant cheminement et végétaux en tenant compte des diverses aspirations esthétiques et du budget de chacun.

Pavés de récupération pour allée romantique

Allée - Sable

Allée - Sable

La "récup'" est généralement une solution économique : procurez-vous par exemple d'anciens pavés. Arrachés autrefois sur les vieilles routes, ils trouveront une seconde vie au jardin. Ils seront parfaits pour créer des ambiances romantiques à souhait au centre d'une végétation dense et colorée. Inspirez-vous de notre article Composer une allée romantique et intégrez votre chemin dans les massifs de rosiers opulents, de pivoines et d'aériens gypsophiles.

Gravier et sable au jardin sec

Le gravier n'est pas un matériau des plus onéreux. Osez le dépaysement en créant des allées de graviers cheminant dans un jardin sec, où graminées, cactées, yucca et plantes grasses règneront en maîtres sur une pente enrochée. Une version encore plus sauvage peut être envisagée, avec des allées en sable pour une connotation plus désertique. Ce type de chemin sera astucieusement mis en valeur par une bordure de gros galets ronds.

Attention, pour ces deux matériaux, pensez à installer un feutre géotextile qui empêchera les mauvaises herbes de tout envahir et la terre de remonter.

>> Voir les diaporamas : Les plus beaux jardins secs et Jardins secs et rocailles

Pas japonais

Pas japonais en pierre naturelle

Pas japonais en pierre naturelle

Les amateurs d'orientalisme se dirigeront vers les pas japonais. Tous les budgets trouveront là une solution. Béton, pierre reconstituée, bois ou ardoise, chacun y trouvera son compte ! Vous pouvez tout à fait détailler des rondelles dans un arbre récemment coupé, les traiter, et les installer dans votre jardin. Économies et recyclage en perspective ! Dans les jardins zen à forte tendance minérale, les pas en ardoise, classiques ou rectangulaires (www.bleuardoise.fr) seront mis en valeur. Posés sur du gravier blanc, ils offriront un cheminement enchanteur entre les bonsaïs, et pourquoi pas, vous aideront à franchir un ruisseau où nageront de magnifiques carpes koï.

Dallage ponctué de grands pots

Pour les jardin plus classiques, très structurés, l'emploi d'un dallage maçonné est de mise : la pierre naturelle ou reconstituée accompagnera le visiteur tout au long du jardin et constituera le prolongement de la terrasse. Larges, rectilignes, ces dalles permettent de créer des effets de perspective. Bordées de topiaires, elles donnent un petit côté jardin à la française, surtout si elles se rejoignent auprès d'une fontaine centrale. Pour un style plus campagnard, elles se prêtent bien, grâce à leur planéité, à l'installation de grosses poteries d'Anduze d'où s'échappent de véritables cascades de géraniums lierres ou de pétunias. Les amateurs de plantes méditerranéennes pourront y installer leur protégées dans des grands bacs en bois à hiverner lors des premiers frimas. À vous oliviers, orangers et autres citronniers !

Lire aussi : Les allées du potager

Crédit photos : JPC24 / apgroner / WordRidden / besopha / no_typographic_man

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 1

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Un chemin dans mon jardin

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur l'aménagement du jardin.

110 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Cath3175
07/05/2012, à Toulouse

Répondre

En N° 1 : tout simplement le chemin en herbe ! avec quelques pas japonais faits maison pour les amateurs ! Entretien au rotofil ! Peu couteux !L'idéal pour mon jardin potager bio !