Myrtille

Le 12 septembre 2008 par Clémentine Desfemmes

La myrtille est un petit fruit rouge très intéressant. Côté santé, ses baies noires renferment des trésors de bienfaits, et côté papilles, quel feu d'artifice de saveurs ! Crues ou cuites, dégustez-les sans modération. Vite, la saison est courte !

La myrtille, un petit fruit à redécouvrir

Voilà un petit fruit que l'on a trop rarement l'occasion de déguster : la myrtille. Et pourtant, cette baie bleu violacé, à la saveur douce, légèrement acidulée et très aromatique, gagne à être savourée autrement qu'en confiture !  Il faut dire qu'on la croise rarement sur les étals des marchés : autant, en saison, framboises et groseilles sont faciles à dénicher, autant les myrtilles se font plus discrètes. Si votre primeur la boude, vous pouvez toujours aller la cueillir là où elle pousse à l'état sauvage, entre juin et septembre (classiquement, en montagne, mais pas seulement : on la rencontre aussi en Ardèche), ou encore la cultiver au jardin, ce qui, moyennant un sol suffisamment acidifié, est facile.

MyrtilleAgrandir l'image

Vitamines, antioxydants… la myrtille est un fruit santé !

La myrtille, peu sucrée et riche en fibres

La myrtille peut être dégustée sans arrière-pensée : son apport en sucres est modéré (seulement 10g de glucides pour 100g, soit à peu près autant que l'abricot ou l'ananas, bons élèves en la matière), de même que son apport énergétique (50kcal aux 100g). Elle apporte en outre des quantités non négligeables de fibres (70% de fibres insolubles, 30% de fibres solubles) qui contribuent à améliorer le transit intestinal -les myrtilles, notamment les myrtilles sauvages, sont légèrement laxatives, d'autant plus qu'elles sont consommées crues- et à prévenir certains cancers digestifs (côlon).

Récolte de myrtillesAgrandir l'image

Vitamines et minéraux apportés par les myrtilles

Les myrtilles contiennent des vitamines du groupe B, de la vitamine E, de la vitamine A et de la vitamine C en quantités relativement importantes. Associée aux flavonoïdes qui potentialisent son action, la vitamine C de la myrtille est particulièrement efficace.

Ces flavonoïdes (de puissants antioxydants) ont d'autres intérêts : ils améliorent la circulation sanguine (ils fluidifient le sang en s'opposant à l'agrégation des plaquettes) et la résistance des petits vaisseaux capillaires. En outre, leur action anti-radicalaire n'est plus à démontrer : ils protègent les cellules des radicaux libres, responsables du vieillissement cellulaire et du développement de cancers.

Par ailleurs, grâce à sa teneur en vitamine A, la myrtille est connue pour améliorer la vision nocturne ; il semblerait aussi que, consommée régulièrement, elle réduise la fatigue oculaire.

Du côté des minéraux, la myrtille apporte du potassium (comme tous les végétaux frais), ainsi que de petites quantités de magnésium, de calcium, de fer, de zinc, et différents oligo-éléments.

Myrtilles sauvages (Vaccinium myrtillus)Agrandir l'image

Un colorant naturel
La myrtille contient des anthocyanes, des pigments rouge violacés très puissants solubles dans l'eau. Elle peut ainsi être utilisée pour les teintures naturelles (comme toutes les plantes tinctoriales) et comme colorant alimentaire, de la même manière que la betterave. Revers de la médaille : gare aux taches sur les vêtements !

Conservation des myrtilles

Les myrtilles fraîches se conservent mal après la cueillette (comme tous les petits fruits rouges). Consommez-les rapidement après l'achat ou la récolte, ou faites-en des confitures pour en profiter toute l'année sur vos tartines ! Il est également possible de les congeler : placez-les au congélateur telles quelles, conditionnées dans des sachets plastique zippés spécial congélation.

Cueillette des myrtillesAgrandir l'image

Comment utiliser et déguster les myrtilles ?

Les myrtilles sont délicieuses natures, fraîches, sur un fromage blanc, du yaourt ou une pana cotta, et elles apportent une touche de couleur dans les salades de fruits estivales. C'est d'ailleurs ainsi que l'on profite au mieux de leurs précieuses vitamines A et E, qui résistent très mal à la chaleur de la cuisson.

Savourez-les également cuites : faites-en des confitures, des tartes, des clafoutis, des crumbles, des sorbets, des mousses, des gâteaux et biscuits (les muffins aux myrtilles sont réputés !), des compotes, des coulis, des sirops, des liqueurs… Les myrtilles juste tiédies accompagnent bien les sauces de viande, particulièrement les gibiers et le canard… A vos recettes !

Muffin aux myrtillesAgrandir l'image

Méfiance avec les myrtilles fraîches sauvages !
Les myrtilles cueillies dans la nature peuvent être vectrices de l'échinococcose multiloculaire : cette maladie causée par un parasite intestinal (le ténia du renard, qui peut aussi contaminer d'autres mammifères, notamment l'homme) est transmise par les déjections des animaux atteints. Prudence avec les myrtilles sauvages, qui poussent près du sol et peuvent être contaminées… Le mieux est de les consommer cuites !

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 0

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Myrtille

Questions / réponses

Les dernières questions posées par les jardiniers sur Gerbeaud.com :

Voir tout Poser une question