Melon

Le 3 août 2011 par Clémentine Desfemmes

De juin à septembre, le melon est la star des marchés. Sucré, parfumé, rafraîchissant, ce légume-fruit est incontournable sur nos tables estivales, en apéritif, en entrée ou en dessert.

Origine et histoire

MelonLe melon, Cucumis melo L., fait partie de la grande famille des cucurbitacées. Si ses origines restent assez floues, l'on sait en revanche qu'il vient de régions chaudes et sèches (Inde, Iran, ou encore continent africain), et qu'il était déjà cultivé par Egyptiens, 500 ans avant J.-C. Ce melon-là était alors petit et peu sucré ; les Grecs le consommaient plutôt en salade, salé, poivré et vinaigré. Des moins italiens l'ont ramené d'Arménie au XVe siècle et ont commencé à le cultiver dans la région de Cantaluppo (d'où le nom "cantaloup"). Il a fait son arrivée dans le Sud-Est de la France à la fin du XVIe siècle, puis a été acclimaté en Charente et en Anjou.

En France, les principales zones de production sont actuellement le Languedoc-Roussillon, le Midi-Pyrénées, l'Aquitaine, le Poitou-Charentes et la PACA (melon de Cavaillon). De juin à septembre, le melon est la star des marchés. Sucré, parfumé, rafraîchissant, ce légume-fruit est incontournable sur nos tables estivales. La culture du melon est cependant possible dans de nombreuses régions françaises.

Atouts nutritionnels

Diverses variétés de melonLe melon est avant tout un légume-fruit (lire : le melon, fruit ou légume ?) riche en eau (90%) et en potassium, ce qui lui confère des propriétés désaltérantes et diurétiques. Il n'en est pas moins assez sucré (11g de glucides pour 100g, et 48kCal), comme la plupart des fruits. Du côté des vitamines, il est particulièrement riche en pro-vitamine A (carotène), pour laquelle 100g de melon couvre la moitié des AJR. Il est également bien pourvu en vitamine C (un tiers des besoins journaliers).

Le choisir et le conserver

Pour choisir un melon, chacun a sa technique, parfois un peu farfelue... Fiez-vous surtout à un pédoncule qui se retire facilement ou qui présente des craquelures, signe de maturité ; préférez aussi les melons lourds et parfumés (quoique ce critère ne vaille que pour certaines variétés). Sachez en tout cas que de nos jours, la plupart des melons commercialisés offrent un taux de sucre garanti et que le melon continue de mûrir après la cueillette.

Conservez-le de préférence hors du réfrigérateur (le froid ne lui réussit guère, et il risque fort de communiquer son odeur aux autres aliments). Il pourra attendre quelques jours à température ambiante s'il n'est pas trop mûr.

Dégustation

La manière la plus traditionnelle de déguster le melon est de le couper en tranches, d'en retirer les pépins et l'écorce, et de le servir en entrée, éventuellement accompagné de jambon de Parme. On peut aussi le couper en deux, et verser dans chaque demi-fruit un doigt de Porto. Certains l'aiment légèrement salé et poivré. On peut également le proposer à l'apéritif, sous forme de brochettes, associé à de la mozzarella ou de la feta, du haddock, du jambon cru ou encore de la figue. Vous pouvez aussi glisser quelques billes de melon dans les salades de fruits ou dans les cocktails.

En version plus "cuisinée", le melon se savoure aussi en soupe froide, et, pourquoi pas, sous forme cuite, poêlé ou en papillote. Sorbets, confitures et pâtes de fruit constituent aussi d'agréables manières d'apprécier et de conserver le melon.

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 1

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Melon

Questions / réponses

Les dernières questions posées par les jardiniers sur Gerbeaud.com :

Voir tout Poser une question

Réactions

Miss melon
25/08/2015, à Lixières

Répondre

Peut on replanter des graines de melon Hybride f1 , et espérer une récolte