La chrysope, un insecte auxiliaire bien utile

Le 18 juillet 2017 par Clémentine Desfemmes

La chrysope, ou demoiselle aux yeux d'or, est un petit insecte bien répandu dans nos jardins, et aussi très utile : les larves, en dévorant pucerons et autres parasites de nos plantes, sont de précieux auxiliaires !

La chrysope, délicate demoiselle aux yeux d'or

La chrysope commune (Chrysoperla carnea) est un petit insecte d'1 à 2 cm de long, aisément reconnaissable à sa couleur jaune-vert, ses grandes ailes transparentes fortement nervurées et repliées en forme de toit au repos, ses longues antennes et ses yeux dorés qui lui ont d'ailleurs valu le surnom de "demoiselle aux yeux d'or".

Chrysoperla carnea, chrysope commune
Chrysoperla carnea, chrysope communeAgrandir l'image

Cycle de vie de la chrysope

Les oeufs sont pondus sur ou sous les feuilles ; elliptiques, blanc verdâtre, ils sont portés par un long pédicelle. La larve mesure 7 à 8 mm (longueur variable selon les stades larvaires) ; de couleur marron clair, elle présente deux stries longitudinales rougeâtres et se reconnaît à ses deux fortes mandibules. La nymphose (métamorphose de la larve en adulte) s'effectue dans un cocon. A une température de 20°C, il faut un peu plus d'un mois entre l'oeuf et l'émergence de la chrysope adulte, qui peut vivre quelques semaines.

Oeufs de chrysope commune
Oeufs de chrysope communeAgrandir l'image

Les chrysopes sont actives de mars à septembre ; 2 à 3 générations se succèdent durant cette période. Chez la chrysope commune, l'hibernation se fait au stade adulte : l'insecte se cache dans un abri dès le mois de septembre pour y passer l'hiver. A cette époque, le corps de la chrysope rosit puis brunit : les adultes hivernants sont de couleur marron. Chez d'autres espèces de chrysopes, ce sont les nymphes qui hivernent dans leur cocon.

Les larves de chrysopes, prédatrices de nombreux insectes ravageurs

Si les chrysopes adultes sont végétariennes (elles se nourrissent de pollen et de miellat), les larves, elles, sont prédatrices de nombreux petits insectes ou de leurs oeufs : elles font partie des insectes auxiliaires au jardin . Leurs proies préférées sont les pucerons (une larve de chrysope peut consommer 500 pucerons au cours de son développement) mais si ceux-ci viennent à manquer, elles mangent des acariens (30 à 50 araignées rouges englouties par jour !), des cochenilles, des aleurodes, des thrips, des psylles...

Elles se promènent sur les feuilles et lorsqu'elles rencontrent une proie, elles utilisent leurs mandibules pour la saisir et injecter leur salive dans le corps de l'insecte, pour ensuite en aspirer le contenu liquide. De vraies machines de guerre dans le cadre de la lutte biologique !

Larve de chrysope
Larve de chrysopeAgrandir l'image

Comment attirer les chrysopes au jardin ?

Pour attirer les chrysopes adultes (et pouvoir espérer qu'elles pondent sur les plantes infestées de pucerons !), il faut leur offrir de la nourriture et de quoi hiverner :

Chrysope butinant une fleur d'ombellifère
Chrysope butinant une fleur d'ombellifèreAgrandir l'image

  • Comme elles se nourrissent de pollen, prévoyez des fleurs qui durent longtemps et/ou échelonnez les floraisons de manière à assurer une source alimentaire aux chrysopes tout au long de leur période d'activité, du tout début du printemps à la fin de l'été. Si vous optez pour un coin de prairie fleurie dans votre jardin, privilégiez si possible les fleurs qui restent épanouies plusieurs jours ou qui s'ouvrent le soir, car les chrysopes volent surtout en fin de journée.
  • Plantez une haie variée comprenant des arbustes persistants (qui fourniront un abri naturel aux chrysopes durant l'hiver) et des arbustes à floraison printanière (source de nourriture au printemps) ;
  • Installez des abris à insectes dès le mois d'août, pour que les chrysopes s'y installent en septembre pour y passer l'hiver : pots remplis de paille, ou hôtels à insectes faits maison ou du commerce (les chrysopes semblent apprécier les abris destinés aux coccinelles). Placez-les à proximité des plantes que vous souhaitez protéger des insectes indésirables, car les chrysopes ne volent que sur de courtes distances.

>> Lire : Aménager son jardin pour attirer la faune utile

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 0

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
La chrysope, un insecte auxiliaire bien utile

Questions / réponses

Les dernières questions posées par les jardiniers sur Gerbeaud.com :

Voir tout Poser une question