Réduction du crédit d'impôt pour les agriculteurs bio

Le 14 février 2011 par Clémentine Desfemmes

Après les chiffres encourageants enregistrés en 2009 et 2010, le soutien à l'agriculture biologique va connaître un fléchissement en 2011 : le crédit d'impôt aux agriculteurs en conversion sera réduit de moitié. Une mesure qui ne va pas dans le sens des objectifs du Grenelle de l'Environnement...

2.000€ de crédit d'impôt en 2011, au lieu de 4.000€ en 2010

Champ de céréales et colzaLa Loi de finances 2011, adoptée en décembre par le Parlement, prévoit de réduire de moitié le crédit d'impôt destiné aux agriculteurs qui se convertissent à l'agriculture biologique. Celui-ci, qui était de 4.000€ en 2010, passe ainsi à 2.000€ à partir du 1er janvier 2011.

Une mesure vécue comme une trahison

Ce crédit d'impôt avait pourtant eu le mérite d'encourager les conversions en 2010, et, selon la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique (FNAB), celui de "remettre un peu de justice dans l’attribution des aides"... Sans compter que ce coup de pouce aux agriculteurs bio a une vraie raison d'être : il permet en effet de limiter les charges pesant sur les producteurs durant les 3 années que dure la phase de conversion, très délicate à gérer dans les exploitations (durant ces 3 ans, l'agriculteur applique le cahier des charges biologique, mais sa production ne peut pas être commercialisée comme étant bio, ce qui, financièrement, est un handicap).

Le WWF dénonce une "ineptie", "en totale contradiction avec les objectifs fixés par le Grenelle de l’environnement", qui prévoient d'atteindre, en France, 6% des surfaces agricoles cultivées en bio en 2012, et 20% en 2020 (fin 2009, on en était encore bien loin, avec seulement 2,46% de la SAU).

>>> A lire aussi :

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 1

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Réduction du crédit d'impôt pour les agriculteurs bio

Questions / réponses

Les dernières questions posées par les jardiniers sur Gerbeaud.com :

Voir tout Poser une question

Réactions

Jacck35
31/07/2011, à Montauban

Répondre

Je crois comprendre que dans l'agriculture, on enleve a l'un pour donner a l'autre. Mais le bio, est-il réelement bio, cultivé sous serre, ce n'est pas naturel, le aturel est en pleine terre , hors serres. Je trouvre qu'il y en a en trés peu de temps, une aussi immense quantité dans les magasins. Surtout que j'avais entendu dire qu'il fallait 15 ans pour que la terre s'épure des engrais chimiques. Ils disent qu'il ne faut pas d'engrais etc... alors pour quelle raison, ces produits sont si cher. Vous savez il y a un outil qui tourne a droite ou a gauche, qui donne bien de renseignements. M'enfin je déplore que a ces cultivateur, on leur enleve 50%, sur les impots. Ce qui peut etre veut dire qu'alors les prix vont augmenter de 50 %, ça reéquilibrera leur, pertes. Mais vers le Bio continuez et bravo. Je suis un vieux paysan mais a la retraaite, je ne puis pas me payer ces produits là.