Petits gestes écolo à adopter à la maison et au jardin

Le 22 janvier 2012 par Clémentine Desfemmes

Les bonnes résolutions étant d'actualité en ce début d'année, voici quelques réflexes éco-responsables à adopter au quotidien. Maison, jardin, courses : ces gestes simples, en plus d'être bons pour la planète, sont souvent favorables à votre santé ! Alors, chiche ? On s'y met ?

Un petit geste pour vous, un grand enjeu pour la planète

Carafe filtrante Brita

Carafe filtrante Brita

L'importance d'adopter de bons réflexes au quotidien ne doit pas être sous-estimée. Certes, certains petits gestes peuvent sembler bien dérisoires à l'échelle de la planète, mais s'ils sont appliqués par chacun, le bénéfice pour l'environnement est bien réel. Les petits ruisseaux font les grandes rivières ! Et puis, nombre de ces gestes ont une action immédiate et directe, notamment sur notre santé ou sur notre porte-monnaie. Pensez aussi aux enfants et à votre entourage, à qui vous donnez ainsi le bon exemple, et songez que les bonnes habitudes deviennent bien très naturelles !

Dans le panier des courses

Nous sommes tous des consommateurs, et nous avons ainsi le pouvoir de choisir quels produits seront vendus demain (un produit qui ne se vend pas disparaît très vite du marché). Usez et abusez de ce droit à laisser de côté un produit, et à en favoriser un autre, plus écologiquement correct ! Quelques critères de choix à prendre en compte lorsque vous faites vos courses :

  • Atelier repiquage en AMAP

    Atelier repiquage en AMAP

    Faites la part belle aux produits bio (mode de production plus respectueux de l'environnement... et souvent meilleurs pour la santé, notamment en ce qui concerne les résidus de pesticides et les additifs) ;
  • Essayez de réduire votre consommation de viande et (re)découvrez les vertus des protéines végétales (bilan carbone allégé, santé préservée) ;
  • Privilégiez les produits locaux et de saison, et évitez autant que possible les produits importés ; mieux encore, inscrivez-vous à une AMAP ou encouragez les différentes formes de vente directe (cueillette à la ferme, magasin de producteur, livraison de paniers...) ;
  • Si boire l'eau du robinet vous rebute (en raison de son odeur de chlore, par exemple, ou parce que vous craignez la présence d'éventuels contaminants) et si vous êtes un inconditionnel de l'eau en bouteille, investissez dans une carafe filtrante, qui vous fournira une eau pure à moindre coût et réduira le volume de vos déchets plastiques...
  • Achetez moins de produits emballés (voire suremballés) : abandonnez les emballages individuels (exemple : biscuits, plats cuisinés), servez-vous plus souvent au rayon à la coupe plutôt qu'en libre-service, franchissez le pas des produits vendus en vrac (c'est notamment le cas, dans les magasins bio, des céréales, légumes secs, fruits secs, farines, sucres...) que vous stockerez dans des bocaux en verre de récupération (type bocal à cornichon), achetez des éco-recharges (lessives...) ;
  • Boudez les produits jetables (exemple type : les lingettes ; mais aussi les serviettes de table en papier...), et réhabilitez le lavable (les plus motivés pourront aussi passer aux couches lavables pour les bébés, aux carrés démaquillants lavables, aux mouchoirs en tissu...) ;
  • Privilégiez les matériaux recyclés, notamment en ce qui concerne le papier (papier d'écriture, papier toilette, essuie-tout) ;

Dans la maison : réduire ses déchets

Recycler

Déchets destinés au compost

Déchets destinés au compost

S'il y a un domaine sur lequel on peut consentir quelques effort, c'est bien celui des déchets. Première bonne résolution : se mettre au tri sélectif ! Sans devenir un forcené du tri, il y a un minimum à respecter : séparer les emballages recyclables des déchets non recyclables, déposer le verre dans les conteneurs appropriés, porter à la déchetterie ou chez les revendeurs les objets et substances polluantes (ampoules, piles, batteries, bidons de peinture entamés, diluants, détergents, huile de vidange, huile de friture, médicaments... tout ceci ne se jette pas dans la poubelle, encore moins dans la cuvette des toilettes !).

Composter

Ensuite, on peut pratiquer le compostage, qui permet d'une part de diminuer le volume des déchets ménagers (lire : Que mettre au compost ?), mais aussi de les recycler sous la forme de compost, qui est un excellent engrais naturel, tant pour le jardin que pour les plantes en pots. Pas besoin de beaucoup d'espace pour installer un composteur, certains modèles (lombricomposteurs) peuvent même être utilisés en ville.

Récupérer ou donner

Objets de décoration à base de matériaux de récupération

Objets de décoration à base de matériaux de récupération

Donner une seconde vie aux objets est également un bon moyen de réduire ses déchets : décoration dans l'esprit récup' (lire : L'art de la récup' au jardin), activités ludiques pour les enfants (ou les grands) utilisant des matériaux de récupération (scrapbooking, fabrication de petits objets rigolos...). Dans le même esprit, prenez l'habitude de donner (Emmaüs, Secours Populaire...) tout ce qui peut encore servir, plutôt que de jeter : livres, vêtements, meubles, électro-ménager...

Non au gaspillage de papier

Procurez-vous un autocollant stop-pub, à coller sur votre boîte à lettres. D'une part, l'économie de papier (et donc de bois, d'eau et d'énergie pour sa fabrication) sera non négligeable : environ 40kg de prospectus et autres publicités non adressées sont déposés chaque année dans votre boîte. Ensuite, c'est toujours ça de moins qui terminera à la poubelle (coût pour la collectivité, pollution de l'environnement par les encres d'imprimerie...).
Dans le même ordre d'idée, évitez d'imprimer à tort et à travers (au bureau ou à la maison), et récupérez le papier dont le verso est encore vierge pour en faire un stock de feuilles de brouillon, pour vous-même ou pour vos enfants (si votre production est particulièrement importante, proposez-vous comme fournisseur officiel de papier brouillon dans la classe de votre enfant : dans les écoles maternelles et les centres de loisirs, ce sont souvent des papiers de récupération qui sont utilisés).

Faire soi-même

Renouez avec le fait-maison : produits ménagers, savon et lessive liquides, yaourts (amusez-vous à calculer le nombre de pots vides que vous jetez chaque année !), vinaigre... C'est économique, écologique et source de satisfaction, pour peu qu'on dispose d'un minimum de temps à y consacrer (ce qui n'est pas forcément évident).

Au jardin : jardiner bio et favoriser la biodiversité

Jardinage bio

Compost

Compost

On ne le répètera jamais assez : les engrais chimiques utilisés au jardin, et, davantage encore, les pesticides, sont une source de pollution importante. Utilisez de préférence des traitements biologiques, des engrais naturels (incontournable compost...), appliquer des méthodes de lutte biologique intégrée et privilégiez le désherbage manuel. Le sol ne s'en portera que mieux, la biodiversité aussi ! Et puis, un potager bio, c'est plutôt tentant, non ?

Economies d'eau

Autre "poste" à réétudier : l'arrosage. Pratiquer un arrosage raisonné, notamment en été. Mettre en place un système de micro-arrosage, arroser le soir ou tôt le matin, pailler le sol, espacer les tontes pour réduire -ou supprimer- l'arrosage de la pelouse, récupérer l'eau de pluie, utiliser l'eau de lavage des légumes pour arroser les plantes, remplacer petit à petit les espèces gourmandes en eau par des végétaux adaptés aux jardins sec, c'est autant de pistes à explorer pour économiser l'eau.

Hôtel à insectes

Hôtel à insectes

Accueillez la faune et la flore sauvage

Enfin, faites de votre jardin un paradis pour la biodiversité ! Oiseaux, insectes pollinisateurs ou auxiliaires, hérissons, crapauds, autant de petits hôtes qui contribuent à rendre votre jardin vivant et à maintenir l'équilibre de l'écosystème, ne serait-ce qu'en permettant une régulation naturelle entre les populations de parasites et leurs prédateurs naturels. Pour les attirer, offrez-leur le gîte (nichoirs et "hôtel" à insectes, pierres sèches, petit tas de branchages, pots de fleurs retournés, haies variées, petit coin d'herbes sauvages...) et le couvert (arbustes à baies pour les oiseaux, fleurs mellifères pour les abeilles, mais aussi les bourdons, les papillons...).

>> A lire aussi : Aménager son jardin pour attirer la faune utile

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 2

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Petits gestes écolo à adopter à la maison et au jardin

Questions / réponses

Les dernières questions posées par les jardiniers sur Gerbeaud.com :

Voir tout Poser une question

Réactions

Slovenka
03/02/2012, à Elancourt

Répondre

Etant donné qu'il pourrait géler et éclater il faut vider le récupérateur d'eau du jardin (70m2), mais où ? Comment faites-vous en pratique ?

Chomenad
27/01/2012, à Aix-en provence

Répondre

Bravo, c'est clair et bien fait