La vente directe de fruits et légumes

Le 29 juillet 2008 par Clémentine Desfemmes

Des fruits et légumes frais, de saison, proposés directement du producteur au consommateur, c'est le principe de la vente directe (AMAP, cueillette à la ferme, livraison de paniers...). Ce mode d'achat, bien adapté au bio, présente de nombreux avantages : prix, qualité (souvent bio) et lien avec la campagne.

La vente directe: un mode de commercialisation adapté au bio

Légumes AMAPLe circuit court, ou filière courte, c'est la vente directe du produit, du producteur au consommateur, en évitant les intermédiaires des circuits classiques (grossistes, emballeurs, distributeurs...).

Or, ce qui distingue le bio des autres produits, c'est entre autres la possibilité pour le consommateur d'"acheter engagé". Par son acte d'achat, et notamment en achetant directement au producteur, il marque son attachement à certaines valeurs: privilégier les produits de saison, soutenir l'économie locale, entretenir un lien entre ville et campagne...

La vente directe est surtout possible pour des produits frais peu sensibles, et ne nécessitant pas de dispositifs techniques particuliers (réfrigération, conditionnement): les fruits et légumes sont bien adaptés à ce type de vente par "circuit court". On y trouve aussi des oeufs, des fromages, du vin.
Plusieurs modes de vente directe de fruits et légumes sont possibles: la cueillette à la ferme, les magasins et marchés de producteurs, mais aussi les AMAP et les paniers de fruits et légumes.

Le consommateur sait comment les produits sont cultivés

La vente directe permet la transparence écologique des fruits et légumes: le consommateur peut interroger le producteur sur ses pratiques agronomiques (agriculture bio, paysanne, raisonnée...), son utilisation ou non d'engrais et de pesticides chimiques, ou encore l'impact de la production sur l'environnement.

Le producteur a, grâce au contact établi, des "comptes à rendre" à celui qui va manger ses fraises ou ses courgettes, car il ne travaille plus dans l'ombre d'une grande enseigne de distribution ou d'un grossiste. C'est surtout vrai pour les AMAP, où adhérents et producteur se mettent d'accord sur les méthodes culturales.

Un lien social renforcé entre ville et campagne

Ce contact direct renforce aussi le lien social entre agriculteur et consommateur, c'est à dire, pour simplifier, entre ville et campagne.

L'agriculteur sait pour qui il produit, qui consommera ses carottes ou ses salades, quant au consommateur, il prend conscience du travail de production réalisé en amont. Chacun des deux peut mettre un visage sur celui qui se trouve à l'autre bout de la chaîne: on pourrait presque dire que des masques tombent!

Réapprendre les saisons, le goût des produits frais et les variétés oubliées

Panier de légumes de saisonLe consommateur (c'est à dire l'acheteur et sa famille, en particulier les enfants) réapprend ainsi le goût des fruits et légumes de saison, des produits frais et l'aspect parfois irrégulier d'un fruit ou d'un légume (ici, pas de pommes ultra-calibrées, rigoureusement identiques, tellement brillantes qu'on les dirait faite de plastique, et bien rangées dans une cagette...).

Il découvre des variétés anciennes, comme la pomme Patte de loup, les panais, le potimarron, le navet Boule d'or, les topinambours... Autant de trésors de notre patrimoine gastronomique parfois oubliés car inadaptés aux goûts actuels ou aux contraintes de la distribution classique (qui exige une croissance rapide, une bonne résistance au transport, un aspect standardisé...).

Le consommateur prend aussi conscience des contraintes de production, des aléas climatiques auxquels est soumis l'agriculteur, et des enjeux environnementaux de la production agricole.

Un rapport qualité-prix intéressant

Enfin, le rapport qualité-prix des produits est très intéressant. Pas ou peu d'emballages, pas de gaspillage (tout ce qui est produit est vendu), pas d'intermédiaires commerciaux: le producteur arrive à proposer des tarifs à peu près équivalents à ceux de la grande distribution, avec une meilleure qualité gustative et nutritionnelle. Tout le monde est gagnant!

Les rares inconvénients de la vente directe

La vente directe présente aussi quelques rares inconvénients. D'abord parce que c'est un système atomisé, difficile à généraliser à une consommation de masse.

Ensuite, parce que ce mode de vente n'est pas extensible à tous les produits frais. Ceux qui sont les plus sensibles au niveau sanitaire (viande, poisson, produits transformés), nécessitant des systèmes de réfrigération ou des conditionnements particuliers, ne peuvent pas (ou difficilement) être commercialisés en direct par le producteur, à moins d'être très bien équipé.

Enfin, le consommateur n'a pas un choix de produits important. Habitué à se voir proposer de multiples variétés de fruits et légumes (souvent importés), il devra se satisfaire, en vente directe, de quelques variétés seulement: celles qui poussent localement, en saison, et celles que l'agriculteur a choisi de cultiver !

Commentez cet article 6

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
La vente directe de fruits et légumes

Questions / réponses

Les dernières questions posées par les jardiniers sur Gerbeaud.com :

Voir tout Poser une question

Réactions

Sailine
14/01/2012, à Oudon

Répondre

Vous pouvez trouver un producteur en vente directe sur le site de l'agence bio au lien suivant http://annuaire.agencebio.org/default.asp y a plus qu'à !

Mariedefrance
27/12/2011, à Chateau-gontier

Répondre

Ce qui n'est pas toujours facile, c'est de localiser où se trouve les producteurs qui vendent à coté de chez soi en vente directe. j'ai vu qu'un nouveau site, mandji.fr s'est ouvert pour trouver des produits locaux à coté de chez soi. il permet de faire une recherche kilométrique autour de son adresse. c'est pratique. ce serait bien que les producteurs y référencent leurs produits.

Ozone
17/01/2011, à Bellegarde sur valserine

Répondre

Je voudrai trouver une ferme un producteur de légumes, de miel, de produits naturels dans l'ain ou la haue savoie.

Laulau
17/07/2010, à St reverend

Répondre

Bonjour, j'habite à proximité de st gilles croix de vie sur la côte vendéenne et je recherche désespérément un producteur bio pour panier ou cuillette dans les environs(15km). merci de me renseigner

Lou paisan
24/11/2009, à Avignon

Répondre

Vous pouvez acheter directement aux producteurs,des produits de saison, au magasin de producteurs lou paisan, au min d'avignon.

Voir tous les commentaires (6)

Ceci peut aussi vous intéresser