Vos avis sur Retourner la terre... ou non ? - p.3

Avis et réactions sur Retourner la terre... ou non ?

  • Facile à dire,mais que faire au printemps pour semer dans cette terre ?.le terreau des forêts doît bien être travaillé pour semer ou planter.j'ai essayé de faire comme vous dîtes après avoir "couvert" ma terre avec engrais verts et débris végétaux(taille gazon,épluchures,déchets pas encore "mûrs". au printemps mon terrain était plein d'herbes,et de résidus non décomposés,j'ai dû passer le motoculteur pour enfouir toute ces m......pour avoir un résultat potable.depuis,je laboure comme faisait mon grand'père avant l'hiver,pour enfouir fumier,du goëmon et mes produits compostés,et,je laisse leur technique aux "bobos-écolos" pour mon plus grand bonheur,et,celui de mon jardin,qui depuis plus de 45 ans me donne le meilleur de lui même et la plus grande satisfaction des enfants et de mes petits enfants.

    Jggoyal2000@yahoo.fr
    le 15/10/2010, à Arzon

  • Alors merci beaucoup pour ces conseils au sujet du b^^echage. j'étais tellement persuadé de bien faire..........comme mon père, mon grand'père et le jardinier d'autrefois ! mon dos sera encore plus content.

    Menon
    le 15/10/2010, à Lyon

  • J'ai entrepris un jardin dans une terre reposée depuis plus de 30 ans, j'utilise jamais la bêche. je travaille ma terre à la grelinette et au mantis , j'utilise du composte. j'ai du mal à faire tenir mes poireaux en terre car la terre est très légère et il se couche. donc aucun intérêt de retourner la terre

    Le jardin des abeilles
    le 31/03/2010, à Laubressel

  • J'ai une terre trés compacte utilisée il y de lontaines années en culture céréalière contenant beaucoup d'argile et de surcroit dans le sillage de l'eau de ruissellement que je viens de travailler depuis 5 ans si je n'avais dpas écompacter pendant toutes ces années avec de nombreux amendements organiques de fumier, de feuilles, de branches en décomposition je ne pourrais pas faire de plantations légumières, certes il y faut se pencher et retourner le "problème" etc mais je n'ai pas encore l 'agrément d'avoir un sol facile à planter et je le retourne au moins 2 fois par ans mes parents disaient et j' adhère "il faut 15 ans avant d'avoir une trés bonne terre de jardin" encore aujourdhui si je ne travaille pas le sol ce qui m'est arrivé car problème de santé oblige pendant plusieurs mois" il est quasiment impossible de faire des plantations de légumes tellement le sol est compacté. je ne dis pas que les méthodes que vous préconiser soient mauvaises mais je n'ai pas la possibilté d'avoir les couvre-sol paille,brf qu'il faudrait en quantité suffisante sans parler que l'herbe ne manque pas de pousser elle est plus solide que le légumes que je plante. je ne suis pas sûr qu'il faille remmettre toujours en cause les méthodes que nos ancètres qui ont mis des années à constater les résultats.

    Jean til
    le 27/03/2010, à Tours

  • Par expérience, j'ai abandonné le bêchage d'une partie de mon potager. a l'aide d'une fourche crochue j'incorpore superficiellement du compost d'un an et plus. sur cette partie j'évite de semer des longues racines, mais les laitues et autres légumes aériens repiqués s'y développent parfaitement. cordialement, papy moustache.

    Papy moustache
    le 14/03/2010, à Verviers, belgique

  • moi je parfaire la bêche fourche plutôt que le motoculteur elle préserve plus la faune et l'on peu enlever les mauvaises herbes et les racines de celles ci

    Fabrou
    le 24/01/2010, à St andré de sangonis

  • Quelle matière oranique apporter sans qu'il s'agisse d'engrais artificiels merci

    Disarap
    le 30/10/2009, à Toulouse

  • Je viens de lire votre article, je suis d\'accord sur le fait que bêcher trop souvent n\'est pas une solution équitable, l\'idéal est l\'engrais vert incorporé au sol-en ce qui me concerne je recouvre le sol de résidus de paille avant l\'hiver, il protège le sol et est incorporé à la terre au printemps, ce n\'est qu\'une façon personnelle

    Terra56
    le 30/10/2009, à Grand champ

  • Pourquoi le jardinier bêche-t-il ? est-ce la meilleure façon d'obtenir un sol meuble, et surtout fertile ? le jardinier ne le sait pas... pour répondre à cette rhétorique, un vrai jardinier, celui qui a toujours vécu à la campagne comme c’est mon cas, vous répondra que c’est à l’automne que l’on prépare la terre pour la saison suivante, c’est à l’automne que l’on enfouit le fumier de la ferme dans les sillons du labour ou du bêchage, c’est à l’automne que l’on aère la terre. si vous fumez la terre au printemps le résultat vous décevra, surtout pour les pommes de terre, car la fumure n’aura pas le temps suffisant pour finir son travail de décomposition et de se répandre dans le sol meuble. au printemps lorsque vous retournez la terre pour vos plantations, le sol est saturé par la fumure que vous avez enfouie à l’automne vos plantations vont en profiter au maximum et vous ne serez pas déçu par le résultat, inutile d’ajouter un engrais chimique, au fil des ans c’est cette fumure qui va ameublir votre terre et la maintenir en bon état de façon écologique si l’on peut dire (à défaut de fumier de ferme utilisez le compost, mais en plus grande quantité) car il ne contient pas d’ammoniaque comme le fumier de ferme. pour un sol trop argileux, on ajoute du sable et du calcaire. si vous avez la chance de vous trouver prés d’une champignonnière procurez-vous ce fumier dit de carrière qui contient tout ce dont votre sol a besoin.

    Christian-bernard vidal
    le 29/10/2009, à Bonnetan

 

Echangez

Vous aussi donnez votre avis :

Ceci peut aussi vous intéresser