Protéger ses poules des prédateurs

Le 17 mars 2016 par Mathilde Lyon

Vos poules risquent d’être victimes de prédateurs. Il est important de prendre des mesures efficaces pour veiller à la sécurité de vos volailles et de vos œufs.

Quels prédateurs menacent vos poules et vos oeufs ?

Les chiens

Le chien n’hésite pas à s’attaquer aux poules. Surveillez votre propre chien, celui du voisin ou tout autre canidé errant. Il peut commettre de gros dégâts.

Les renards

Le renard raffole des poules. Autrefois principalement nocturne, ce carnivore sort désormais durant la journée pour croquer une ou deux poules.

Renard attaquant une poule
Renard attaquant une pouleAgrandir l'image

Les chats

Le chat s’attaque surtout aux poussins, comme il le fait avec de petits oiseaux.

Les petits carnivores ou mustélidés

La fouine, le putois, la belette profiteront du moindre trou dans le grillage de votre poulailler pour s’y introduire.

Les rats et les souris

Les rongeurs sont surtout attirés par la nourriture que mangent les poules et par leurs œufs. Ils s’installent dans le poulailler et rongent tout ce qu’ils trouvent.

Les oiseaux

Les rapaces, les corbeaux et les pies peuvent s‘attaquer aux œufs. Les poussins et les petites poules sont aussi des proies très convoitées.

Les serpents

Les couleuvres et les vipères recherchent surtout les œufs.

Comment se débarrasser des prédateurs

Si vous cherchez à vous débarrasser de certains nuisibles, renseignez-vous d’abord sur la réglementation. Certains animaux sont protégés. La liste des animaux classés nuisibles peut varier d’un département à un autre. Pour connaître le statut de tel ou tel animal, consultez la liste publiée par la préfecture de votre département. Par exemple, depuis 2015, la Savoie ne reconnaît plus le renard comme un animal nuisible.

Attention aux raticides et autres graines empoisonnées qui pourraient se révéler nocifs pour les poules. Pour prévenir toute invasion de rongeurs, stockez la nourriture dans un lieu inaccessible, propre et hermétique. Nettoyez la zone d'alimentation régulièrement pour ne pas attirer les rongeurs.

Collectez vos œufs chaque jour pour ne pas tenter les gourmands.

Parcours cloturé de grillage
Parcours cloturé de grillageAgrandir l'image

Renforcez la sécurité de votre poulailler

Clôturez votre parcours avec un grillage solide, à mailles assez étroites, enterré d’au moins 40 cm (pour que les prédateurs ne pénètrent pas par-dessous en grattant) et d’une hauteur au minimum de 1,20m jusqu’à 2m. Cela permettra de bloquer l'accès à une partie des prédateurs. Vérifiez fréquemment l’état du grillage. Surveillez qu’il ne s’abîme pas, qu’il ne présente pas de trous pour éventuellement le réparer. Un simple trou peut suffire à un prédateur pour pénétrer dans l’enclos.

Vous pouvez aussi installer une clôture électrique tout autour du parcours grillagé extérieur. C’est très dissuasif.
Pour prévenir les attaques de rapaces, étendez un filet au-dessus du parcours.

Vérifiez l’étanchéité du poulailler. Le sol cimenté est un plus pour éviter l’intrusion de rongeurs creusant des galeries. Enfermez vos poules dans le poulailler toutes les nuits, quelle que soit la saison. Recouvrez les petits trous d’aération du poulailler avec du grillage épais.

>> Lire aussi : Que faire de vos poules quand vous partez ?

Poules à l'abri du chat dans le poulailler
Poules à l'abri du chat dans le poulaillerAgrandir l'image

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 0

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Protéger ses poules des prédateurs

Questions / réponses

Les dernières questions posées par les jardiniers sur Gerbeaud.com :

Voir tout Poser une question