Le jardinage écologique : slogan publicitaire ou réelle pratique ?

Le 30 novembre 2009

Selon un test de l'UFC Que Choisir, les jardineries proposent encore trop de produits phytosanitaires polluants. Pour lutter contre les insectes parasites et les mauvaises herbes, les vendeurs semblent bien souvent orienter leurs clients vers des solutions chimiques, dont les résultats sont jugés plus rapides.

Le jardinage écologique est dans l'air du temps

Contre les pucerons, les alternatives écolo ne font pas recetteLes pesticides (herbicides, fongicides, insecticides) sont un fléau pour la nature et pour la santé. Les Français en sont bien conscients, et les enseignes de jardinerie multiplient les opérations commerciales et les slogans visant à se donner une image plus verte. Devant l'engouement que connaissent aujourd'hui les alternatives écologiques et naturelles dans tous les domaines du quotidien, qu'il s'agisse de santé, de beauté, d'alimentation ou de décoration, les grands noms du jardinage semblent s'y mettre aussi. Les produits de jardinage moins polluants, dits "bio", sont ainsi bien présents dans les rayons des magasins. Du moins, en apparence.

Les produits bio peu mis en avant par les vendeurs en jardinerie

Le test de l'UFC QUe Choisir baptisé "Jardinage - Les pesticides n'ont plus droit de cité", mené dans 22 enseignes, est paru en octobre 2009 dans le n°474 du magazine. Botanic, Truffaut, Jardiland, Gamm Vert, Mr. Bricolage, Leroy Merlin, Baobab, Castorama ou encore Delbard, toutes proposent des produits de jardinage bio dans leurs rayons, mais il semblerait que les vendeurs ne les mettent pas assez en avant. Ce n'est pas la première fois que Que Choisir épingle les jardineries : en 2005, déjà, elles se voyaient reprocher leur mauvaise implication en matière d'offre écologique.

Le problème, selon l'UFC Que Choisir, c'est que les vendeurs des jardineries orientent spontanément leurs clients vers les solutions conventionnelles, c'est-à-dire chimiques. Elles seraient jugées plus efficaces, avec des résultats plus rapides, ce qui répondrait mieux à la demande des jardiniers amateurs. Dans certaines jardineries, on souligne même que les produits de jardinage "bio" représentent 30% de l'offre en rayons, pour seulement 5% du chiffre d'affaires. A en croire certaines enseignes, elles proposeraient donc de nombreux produits "bio", mais le consommateur, lui, ne suivrait pas.

Encore un petit effort à faire du côté du consommateur ?

Le jardinage écologique, s'il est à la mode, peinerait donc à entrer dans les moeurs, tant dans les conseils prodigués par les vendeurs en jardinerie que dans l'achat effectif par le client. Le bio, c'est bien, mais on tarde encore à s'y mettre vraiment, un peu par ignorance peut-être, et sans doute aussi par facilité.

Clémentine

Crédit photo : flickr.com / OliBac

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 3

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Le jardinage écologique : slogan publicitaire ou réelle pratique ?

Questions / réponses

Les dernières questions posées par les jardiniers sur Gerbeaud.com :

Voir tout Poser une question

Réactions

Monique jardiland brest
27/04/2011, à Brest

Répondre

Un jardin saine , bien entretenu, sans pesticides et produits phytosanitaires représente toujours un motif de fierté pour son propriétaire. Pas seulement pour son aspect. Mais parce que agissant de la sorte on contribue a la préservation de l'environnement. N'oublier pas que les herbicides eco non-sélectifs n'affectent pas ni le vers, ni les bactéries qui vivent dans le sol. Penser aussi a sa santé.

Greenlie74@yahoo.fr
22/04/2010, à Cruseilles

Répondre

Bonjour, attention de ne pas mettre toutes les jardineries dans le même panier ! Botanic est LA SEULE enseigne qui a des réelles pratiques écologiques ! Voici l'extrait (pour rappel) Botanic avait annoncé sa mue écologique au printemps 2007 (Que Chosir n°449) avec fracas, assurant du « retrait des engrais et des pesticides chimiques de la vente en libre-service dans tous ses magasins et de l'ouverture de jardineries ne proposant aucun produit de traitement chimique" elle avait amplifié sa démarche en 2008 en faisant passer l'ensemble de ses magasins au «zéro pesticide chimique ». Au vu des réponses apportées aux clients anonymes qui posaient quelques questions très simples sur l'entretien du jardin, notre enquête nationale prouve que cette révolution environnementale est réussie !!! Merci donc de corriger votre article afin de bien différencier les cancres et botanic. Cordialement. Valérie LINTZ

Chamaman
29/01/2010, à Sarlat

Répondre

Je viens de lire votre article sur les pesticides, je trouve parfaitement justes vos observations. Personnellement j'ai découvert une façon très "écolo" et "économique" de chasser les parasites sur les arbustes(rosiers), les arbres(tilleul-arbre de Judée) et plantes grimpantes (bignone, glycine) Méthode : une grosse batterie (pile)électrique de 6V. Un fil de cuivre fait le tour de la plante puis est relié au pôle + ensuite un second fil de cuivre fait le tour de la plante à quelques 10 cm de différence puis est relié au pôle - protéger la pile avec un sac plastique afin qu'elle ne se mouille pas et laisser agir pendant 6, 8 ou 10 jours (et nuits) tous les parasites (insectes ou animaux) disparaissent. Un seul traitement pour toute la saison à faire dès l'apparition des premiers pucerons ou "gendarmes" ou cochenilles... Ça ne fonctionne pas sur les mycoses ou maladie. Uniquement les parasites ! Mon expérience se renouvelle chaque année depuis 8 ans !!! MGG