Opération purin d'ortie et huile de neem à la mairie de Montreuil

Le 11 décembre 2010 par Clémentine Desfemmes

Les PNPP reviennent sur le devant de la scène avec une action dite de "désobéissance civique" organisée par l’Association pour la Promotion des Produits Naturels Peu Préoccupants (Aspro-PNPP).

Désobéissance civique… avec la complicité d’élus

Purin d'ortie

Purin d'ortie

Ce mercredi 8 décembre, de l’huile de neem et du purin d’ortie, deux produits emblématiques des PNPP, ont été pulvérisés symboliquement dans un parc municipal attenant à la mairie de Montreuil (93), avec l’accord de la municipalité. Plusieurs élus ont apporté leur soutien à l’opération, et trois d’entre eux, notamment la députée Europe Ecologie des Yvelines, Anny Poursinoff, ont accepté de devenir des receleurs de substances non autorisées, en se voyant remettre du purin d’ortie.

L'action a reçu le soutien de la Confédération Paysanne, de Nature et Progrès, des Amis de la Terre, de Demeter, des Amis de l'Ortie, de Kokopelli, du Syndicat des Simples, de L'Ortie, de AgroBio Périgord...

Pas d'homologation, pas d'AMM... mais la résistance se durcit

L’association Aspro-PNPP entend ainsi rappeler que la question des PNPP est loin d’être réglée, et demande une fois de plus une réglementation adaptée à ces produits. Rappelons que ces PNPP, qui ne bénéficient toujours pas d’autorisation de mise sur le marché en France, demeurent interdits, tant à l’utilisation qu’à la vente. Le gouvernement français se retranche en effet derrière l’absence d’homologation de ces produits naturels au niveau européen pour justifier son refus d’en autoriser l’usage.

Ailleurs en Europe, la commercialisation de ces PNPP est pourtant légale, et leur usage est même autorisé par le règlement européen sur l’Agriculture Biologique. Et, même en France, en dépit de l'absence d'AMM, le statut de ces produits reste bien flou : on aurait le droit de les commercialiser à condition de ne rien dire de leur utilisation sur l’étiquette, les jardiniers amateurs bénéficieraient d’une certaine tolérance, chacun serait libre de préparer son propre purin d'ortie pour ses besoins personnels... Dans les faits, de nombreux agriculteurs bio ainsi que des collectivités locales ayant renoncé aux pesticides les utilisent, AMM ou pas : entre la loi et le bon sens, certains ont fait leur choix.

» Lien vers le site de l'association Aspro-PNPP

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 0

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Opération purin d'ortie et huile de neem à la mairie de Montreuil

Questions / réponses

Les dernières questions posées par les jardiniers sur Gerbeaud.com :

Voir tout Poser une question