La mode des oliviers centenaires

Le 31 août 2010 par Xavier Gerbeaud

Depuis quelques années, planter un olivier centenaire au jardin est devenu un "must have". Riches propriétaires de villas sur la Côte d'Azur, amoureux de jardins méditerranéens, ou encore collectivités locales, urbanistes, sièges d'entreprises, promoteurs immobiliers, l'olivier intéresse tout le monde.

Oliviers de tous les âges et pour tous les budgets

Plantation d'oliviers en EspagneLes plus aisés s'offrent des arbres plusieurs fois centenaires, parfois âgés de plus de 1000 ans, dont les prix atteignent plusieurs dizaines de milliers d'euros ; grossistes, pépiniéristes et revendeurs spécialisés se partageant ce marché juteux. Quant aux acquéreurs dont le budget est plus modeste, ils optent pour les sujets plus jeunes désormais disponibles partout sur Internet, en jardinerie, et même en grande distribution. Dans tous les cas, planter un olivier permet de se faire plaisir : outre la touche méditerranéenne qu'apporte incontestablement cet arbre, l'olivier offre une silhouette torturée pleine de charme et un feuillage persistant d'un gris-vert très doux.

Des arbres centenaires trop souvent condamnés à mort sous nos climats

Avant de céder à la tentation d'acquérir votre olivier, surtout s'il est centenaire, ou si vous vivez au nord de la Loire, réfléchissez-y à deux fois. La culture en pot résout le problème du sol et celui du froid hivernal (il suffit de rentrer l'arbre à l'abri du gel). En revanche, si vous choisissez de le cultiver en pleine terre, le sol est-il adapté ? Si l'olivier provient directement d'une région chaude et sèche d'Espagne ou d'Italie, survivra-t-il au froid et à l'humidité hivernale de nombreuses régions françaises ?

Les oliviers âgés sont souvent achetés au rabais en Espagne (l'arrachage est encouragé par l'Etat espagnol et par l'Union Européenne, grâce à des subventions et des primes), et revendus à prix d'or en France : l'investissement est important par rapport aux chances de survie de l'arbre dans les régions où le climat n'est pas adapté. Enfin, au rythme auquel évolue la demande, les écologistes estiment que d'ici 20 ans, il n'y aura plus de vieux oliviers en Espagne, et critiquent ce pillage du patrimoine naturel.

Clémentine Desfemmes

Crédit photo : flickr.com / Landahlauts

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 4

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
La mode des oliviers centenaires

Questions / réponses

Les dernières questions posées par les jardiniers sur Gerbeaud.com :

Voir tout Poser une question

Réactions

Didier
16/09/2015, à Toulouse

Répondre

Bonjour Il est vrai que l'olivier c'est bien rependu dans le commerces au cours de c'est année je suis pour l'achat dans des magasin spécialisé . Je suis mois même dans le sud de la France et acheter un superbe olivier . Dans société spécialisée dans la vérité de se végétaux ( olivier centenaire sarl ) cela fais 2 ans et l'olivier se porte à merveille . Un jeste eco responsable Didier

Manu 19240553
06/03/2011, à Perigueux

Répondre

Je pense,moi,que l\'on peut donner une seconde vie à ces magnifiques arbres qui de toute façon seraient brulés, et contrairement à certains sur d\'autres sites qui ne savent que critiquer ,je suis pour et j\'ai un trés beau spécimen d\'env.200ans .

Bertrand de bretagne
14/02/2011, à Ploeren

Répondre

Je fréquente l'Andalousie depuis 25 ans et connais bien le monde de l'olivier et de l'huile d'olive pour lequel les agriculteurs andalous se donnent tant de mal. Il y a une quinzaine d’années que l’olivier d’ornement est apparu au nord de la péninsule ibérique. Les oliviers sont achetés au prix du marché du bois de chauffage (leña) l’agriculteur qui vit de l’olivier recherche le meilleur rendement pour sa culture et préfère arracher les vieux arbres pour en replanter de plus jeunes, car, passé 150/200ans, l’olivier donnera beaucoup moins d’olives, d’où les subventions. Les producteurs de bois de chauffage sont aussi des professionnels qui se chargent de l’arrachage et du nettoyage de ces champs d’oliviers. Les arbres les plus sains sont revendus à des pépinières spécialisées dans la préparartion et revente de ces nobles arbres qui de toutes façons étaient voués au feu. Cette ressource est bien gérée, par le ministère de l’environnement espagnol ( medioambiente) qui a fusionné en 2008 avec celui de l’agriculture, car beaucoup de familles en dépendent. La société de consommateurs que nous sommes n’étant pas disposée à acheter l’huile d’olive au prix fort, pas même les écologistes, les producteurs, n’ont d’autre choix que l’arrachage pour la replantation. Plus d’agriculteur, plus d’huile, plus d’oliviers… L’olivier centenaire est un arbre rustique supportant facilement les moins dix degrés, le froid n’étant pas le pire ennemi de l’olivier : il neige aussi en Andalousie. Si votre terrain est humide, il vous suffira de bien drainer votre sol : http://prodigia.net/oliviers-breizh/Conseil.html , le plus préjudiciable pour l’olivier étant d’avoir les pieds dans l’eau. Quand à la terre, l’olivier a cette capacité de s’adapter à presque tous les types de sols, surtout si l’on ne recherche pas de production et que l’on souhaite en avoir un pour sa beauté et ce qu’il symbolise. Le prix d’un olivier centenaire dépend beaucoup de la variété que l’on souhaite acquérir, notamment de la hauteur de tronc et de la charpente de l’arbre, mais pour les petits budgets, vous trouverez un centenaire médi-bonsai ( hojiblanco) pour moins de 400 €. Les prix varient aussi en fonction du transport et de la logistique. Je ne rentrerai pas dans la polémique des écolos qui utiliseront les routes, les voies de chemins de fer, etc., sur lesquelles les oliviers ont été prélevés. Attention à la fausse publicité : beaucoup d’oliviers vendus comme centenaires ne le sont pas et encore moins millénaires. Un professionnel doit être en mesure de garantir son produit et de vous conseiller sur l’entretien de votre olivier. Préférez un olivier vendu en conteneur ou en motte grillagée qui vous offrira une meilleure garantie de reprise, car les pépiniéristes producteurs veilleront au bon développement du système racinaire pendant au moins un an avant de les proposer à la vente. C’est un métier que seule toute une chaine de professionnels maîtrise. Olivier-breizh

Ritzail
31/12/2010, à Lyon

Répondre

Bonjour à tous! J'ai trouvé un site très éco-responsable pour la vente d'oliviers centenaires et millénaires: http://www.oliviers-centenaires.com . A chaque olivier arraché, deux sont plantés! Une nouvelle approche du green business? A+ Tom