La guerilla gardening débarque à Grenoble

Le 17 juin 2010 par Clémentine Desfemmes

La guerilla gardening arrive à Grenoble : tout comme les habitants de nombreuses villes françaises, les Grenoblois devraient voir se multiplier les plantations sauvages, dans les endroits les plus insolites. Objectif de ces guérilleros pacifiques : redonner une vraie place au végétal dans nos villes bitumées.

Reverdir la ville

Tag en mousse guerilla gardening Les guérilleros "verts" avaient déjà investi des villes comme Lyon, Paris, Rennes, Brest, Nantes, Toulouse, ou Bordeaux, les voici qui entrent en action à Grenoble ! La guerilla gardening est un mouvement venu des Etats-Unis. Objectif : reverdir, fleurir, embellir la ville en multipliant les plantations "sauvages". Un interstice dans le bitume, au pied d'un mur, d'une grille ou d'un arbre, un terrain vague, bref, n'importe quel petit coin de terre peut faire l'affaire pour y semer ou y planter du végétal.

Tournesol et lavande

Le petit groupe grenoblois, qui compte une poignée de guérilleros, s'est constitué depuis à peine quelques mois. Sa première action commando d'envergure a été menée le 1er mai, à l'occasion de la "Journée Internationale de la Guérilla Tournesol", lancée par un collectif bruxellois, les Brussels Farmers. Comme d'autres villes françaises et européennes, Grenoble voit donc des tournesols germer et prospérer dans le quartier des Eaux-Claires.

Et à Grenoble, on ne compte pas en rester là : un projet de commando lavande est en cours de maturation, et sera sans doute mené courant juin sur le campus grenoblois.

A lire aussi :

Quelques liens :

Commentez cet article 0

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
La guerilla gardening débarque à Grenoble

Questions / réponses

Les dernières questions posées par les jardiniers sur Gerbeaud.com :

Voir tout Poser une question

Ceci peut aussi vous intéresser