Manipuler les gènes des fleurs pour modifier leur parfum ?

Le 20 février 2010

Une équipe de chercheurs de l'Institut des Aliments et des Sciences Agricoles de l'Université de Floride vient d'annoncer une découverte qui pourrait ouvrir de nouvelles perspectives à l'horticulture : ils sont parvenus à modifier le parfum des fleurs, en manipulant leurs gènes.

Découverte des gènes responsables du parfum d'une fleur

Coeur de roseAprès 10 années de travaux menés sur quelque 8.000 bégonias, les chercheurs américains sont parvenus à identifier les gènes responsables de la synthèse des essences chimiques définissant le parfum d'une fleur. En manipulant ces gènes, il serait donc possible de modifier, renforcer, atténuer, supprimer ou remplacer par un autre le parfum d'une fleur.

Vers des fleurs génétiquement modifiées ?

Après les travaux de sélection et d'hybridation visant à obtenir de nouvelles formes, de nouvelles couleurs ou une floraison plus longue et plus abondante, cette découverte, si elle est exploitée, ajouterait un nouveau critère, celui du parfum. A cela près qu'en jouant cette fois-ci avec les gènes, alors que les hybridations se contentent de croiser des variétés, on obtiendrait des fleurs génétiquement modifiées.

Nouvelles opportunités pour l'horticulture, découverte anecdotique et d'un intérêt limité, ou nouvelle avancée des OGM ?

Clémentine

>>Lire aussi : Le parfum au jardin

 

Crédit photo : flickr.com / Koshyk

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 0

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Manipuler les gènes des fleurs pour modifier leur parfum ?

Questions / réponses

Les dernières questions posées par les jardiniers sur Gerbeaud.com :

Voir tout Poser une question