La bactérie Xyllella fastidiosa gagne du terrain en France

Le 2 décembre 2015 par Clémentine Desfemmes

La bactérie Xylella fastidiosa, baptisée "bactérie tueuse d'oliviers", est présente depuis juillet 2015 en Corse, et elle est arrivée dans le sud de la France en octobre 2015. Une bactérie sous haute surveillance...

Xylella fastidiosa, la bactérie tueuse d'oliviers, arrive en France

Xylella fastidiosa est une bactérie présente sur le continent américain, de l'Argentine au Canada, où elle cause des ravages dans les vignes, les plantations de caféiers ou encore d'agrumes. Elle était jusqu'alors absente en Europe, mais depuis 2013, elle détruit les oliviers de la région des Pouilles, dans le sud de l'Italie.

En juillet 2015, elle a été identifiée en Corse, sur plusieurs végétaux : Polygala myrtifolia, véronique arbustive, genêt d'Espagne, Pelargonium graveolens, et Cytisus racemosus.

L'étau se resserre : en octobre, Xylella fastidiosa a été signalée à Nice et à Mandelieu la Napoule (Alpes-Maritimes), sur des polygales à feuilles de myrte, et, fin novembre, dans le Var, à la Seyne sur Mer.

Lauriers roses infectés par Xylella fastidiosa
Lauriers roses infectés par Xylella fastidiosaAgrandir l'image

Italie et France : deux sous-espèces différentes de Xylella

Il ne s'agit cependant pas des mêmes sous-espèces de la bactérie. Dans le monde, 5 sous-espèces de Xylella fastidiosa existent, capables de contaminer plus de 200 espèces de végétaux. La sous-espèce identifiée en Italie est Xylella fastidiosa pauca, et celle qui touche la Corse et le Sud de la France est Xylella fastidiosa multiplex. La première s'attaque essentiellement aux caféiers, aux agrumes et aux oliviers, la seconde aux végétaux du genre Prunus et notamment les amandiers, ainsi qu'un certain nombre d'arbustes ornementaux.

Une bactérie véhiculée par les insectes

Xylella fastidiosa est une bactérie pathogène transmise par les insectes piqueurs-suceurs (cercope, cicadelle, cigale...), ainsi que par les outils de taille non désinfectés. Les échanges commerciaux de plantes ou de greffons infectés contribuent aussi à sa dispersion géographique.

La bactérie se développe dans les vaisseaux qui conduisent la sève brute (xylème), provoquant des "bouchons" : la sève ne peut plus circuler, et les rameaux se dessèchent, aboutissant à la mort du végétal.

Comme pour toute maladie bactérienne, il n'existe pas vraiment de traitement (En Europe, les antibiotiques ne sont pas utilisables sur les plantes), et la lutte contre la bactérie passe avant tout par la prévention : destruction des plantes atteintes, mesures de prophylaxie, et lutte contre les insectes vecteurs de la maladie.

Cicadelle (Metcalfa pruinosa)
Cicadelle (Metcalfa pruinosa)Agrandir l'image

Des arrêtés préfectoraux pour stopper la progression de la maladie

Cette bactérie est particulièrement redoutée : en Europe, elle est classée "organisme nuisible réglementé de quarantaine". Des arrêtés préfectoraux ont été pris depuis sa découverte en Corse et en région PACA, afin de limiter son expansion.

Dans les zones dites "infectées" (rayon de 100 mètres autour des végétaux touchés), une désinsectisation et un arrachage des végétaux hôtes doivent être opérés ; et dans les zones dite "tampon" (10km autour de la zone infectée), les mouvements de végétaux spécifiés (environ 200 espèces de végétaux à risque) sont interdits ou très encadrés par des dérogations délivrées par l’État.

Si vous avez un doute et pensez que l'un de vos végétaux est atteint, contactez la DRAAF de votre région.

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 0

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
La bactérie Xyllella fastidiosa gagne du terrain en France

Questions / réponses

Les dernières questions posées par les jardiniers sur Gerbeaud.com :

Voir tout Poser une question